Publicité

QUESTION D'ACTU

Selon l'OMS

Chine : la progression inquiétante de grippe aviaire

L'OMS fait état de 23 nouveaux cas d’infection humaine par le virus de la grippe aviaire A(H7N9) entre  le 11 avril et le 6 mai 2017.

Chine : la progression inquiétante de grippe aviaire fotokon/epictura

  • Publié 26.05.2017 à 14h59
  • |
  • |
  • |
  • |


De nouveaux cas de grippe aviaire sont apparus en Chine. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) rapporte dans son bulletin d’information sur les flambées épidémiques du 23 mai 2017 que 23 cas supplémentaires d’infection humaine par le virus de la grippe aviaire A(H7N9) ont été confirmés en Chine continentale.
L'OMS a été notifiée de ces nouveaux cas le 13 mai 2017 par la Commission nationale de la santé et de la planification familiale de la République populaire de Chine (NHFPC).

Au moment de la notification, il y avait eu 7 décès, 15 cas avaient eu un diagnostic de pneumonie (5) ou de pneumonie sévère (10) et un cas était bénin.

Selon l'OMS, les symptômes chez ces 23 personnes étaient apparus entre le 11 avril et le 6 mai 2017. 10 femmes ont été touchées sur les 23 patients. L’âge médian est de 58 ans (la fourchette allant de 31 à 83 ans).

1486 cas d’infection humaine depuis 2013

Une exposition à des volailles ou à des marchés de volailles vivantes a été indiquée pour 19 cas, on signale qu’un cas a été voir à l’hôpital un patient ayant la grippe aviaire A(H7N9) et un cas a été à la fois exposé à des volailles vivantes et en contact avec un cas confirmé. Il n’y a pas d’indication d’exposition connue à des volailles pour deux cas.

Au total, jusqu’à présent, 1486 cas d’infection humaine par le virus de la grippe aviaire A(H7N9) confirmés en laboratoire ont été notifiés depuis le début de 2013. En février dernier, 160 personnes avaient été infectées, et 61 étaient décédées en un mois.

L’OMS conseille aux voyageurs qui se rendent dans des pays où sévissent des flambées de grippe aviaire d’éviter de visiter des élevages de volailles, d’entrer en contact avec des animaux dans les marchés d’oiseaux vivants, de pénétrer dans des zones où peuvent s’effectuer des abattages de volailles ou de toucher des surfaces apparemment contaminées par des déjections de volailles ou d’autres animaux. Les voyageurs devront également se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon et respecter les bonnes pratiques de sécurité sanitaire des aliments et d’hygiène alimentaire.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité