Publicité

QUESTION D'ACTU

Arrêté au Journal officiel

Grippe aviaire : la fin de l'épidémie est déclarée

Le risque d'influenza aviaire est jugé négligeable par le ministère de l'Agriculture. L'obligation de confinement est levée, mais le vide sanitaire est maintenu.

Grippe aviaire : la fin de l'épidémie est déclarée dogi78/epictura

  • Publié 05.05.2017 à 11h41
  • |
  • |
  • |
  • |


L’épidémie de grippe aviaire est terminée. Le ministère de l’Agriculture vient de décréter la fin de l’épizootie dans un arrêté paru au Journal officiel, ce vendredi 5 mai.

« Le niveau de risque épizootique d’influenza aviaire (…) est qualifié de “négligeable” sur l’ensemble du territoire de la France métropolitaine », indique le texte. Le risque était considéré jusque là comme « modéré ».

Cette réévaluation du risque permet de lever les obligations de confinement. En revanche, dans les zones « écologiques à risque particulier » (les zones humides) où se concentre la faune sauvage et qui constituent des arrêts pour les oiseaux migrateurs, le risque est toujours élevé.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Le vide sanitaire est maintenu

Apparu en France en novembre 2016, le virus H5N8 hautement pathogène pour les volailles s’est très rapidement propagé à des centaines d’élevages de canards et d’oies du Sud-Ouest. Au dernier point épidémiologique datant du 29 mars, 485 foyers ont été recensés dans les élevages et 55 dans la faune sauvage. Sur les 9 départements touchés, les Landes et les Pyrénées-Atlantiques sont les plus concernés.

Un coup dur pour des éleveurs qui se remettaient tout juste de l’épizootie de 2015. Les professionnels de la filière foie gras ont dû à nouveau abattre à tour de bras leurs animaux. Quelque 3,7 millions d’animaux ont été tués pour enrayer la propagation du virus.

En parallèle, un vide sanitaire a été mis en place dans 1 134 communes du Sud-Ouest. Toujours en vigueur, il interdit toute introduction de canards jusqu’au 29 mai. Objectif : l’assainissement des bâtiments et l’aménagement de parcours pour limiter les contacts entre les animaux d’élevage et la faune sauvage.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité