Publicité

QUESTION D'ACTU

10 000 volontaires nécessaires

Google s'apprête à cartographier la santé humaine

La maison mère de Google a un nouveau hobby. Après avoir cartographié la planète, Alphabet veut accomplir la même mission pour la santé humaine.

Google s'apprête à cartographier la santé humaine HASLOO/epictura

  • Publié 22.04.2017 à 07h25
  • |
  • |
  • |
  • |


Nom de code : Baseline. Derrière ce projet se cache Alphabet, la maison mère de Google. Et la firme californienne veut tout savoir sur vous. Votre sommeil, votre rythme cardiaque, votre activité physique. Ce ne sont que quelques exemples des informations que Verily – la filiale « santé » d’Alphabet – souhaite rassembler. L’objectif : cartographier la santé humaine après avoir parcouru le monde entier.

L’entreprise de Mountain View a mis les petits plats dans les grands pour remplir son objectif. Ce 19 avril, elle a lancé un appel aux volontaires. 10 000 Américains sont invités à participer au projet Baseline. Agés de 18 ans ou plus, ils doivent être en parfait état de santé. Et la multinationale ne lésine pas sur les partenariats prestigieux pour convaincre : elle s’est associée aux prestigieuses universités de Duke et de Stanford.

Un capteur sous le lit

Concrètement, à quoi s’engagent les futurs participants ? Le principe n’est pas tellement différent des études de cohorte traditionnelles. Chaque cobaye s’engage à être suivi de manière précise pendant plusieurs années. Pendant deux jours, ils se soumettront à tout un ensemble d’examens médicaux. Puis, chaque année, jusqu’à quatre visites pourront être exigées d’eux.

Verily s’invitera aussi au domicile des volontaires, qui se verront remettre une montre connectée et un capteur à placer sous le lit. Le but : mesurer leur activité physique, leur rythme cardiaque et leur sommeil. Pour compléter ce dispositif, divers questionnaires seront envoyés.

L’arsenal est complet. Et pour cause : avec ces données, Alphabet a l’ambition d’établir une carte précise de la santé humaine. Et, pourquoi pas, participer à la recherche médicale. Une fois anonymisées, les données de santé seront accessibles aux chercheurs et même aux entreprises pharmaceutiques.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Compensation et événements exclusifs

Nul doute que la firme californienne compte aussi tirer profit de ces réponses. Car, faut-il le rappeler, Google s’est donné pour mission d’euthanasier la mort. Au rang des ambitions de l’entreprise figurent aussi les nanoparticules, la lutte contre le diabète et même… l’information médicale des internautes. Verily devra, bien sûr, montrer patte blanche. Les volontaires auront ainsi accès à certaines de leurs données, aux résultats des tests… et à une compensation dont le montant n’est pas chiffré.

La multinationale joue aussi sur le désir de grandeur qui nous habite. « Vous disposez de quelque chose qui vous est unique : votre histoire, vos gènes et vos mode de vie. Chaque donnée, chaque réponse aux sondages, chaque examen de santé est un moyen de revendiquer votre présence sur la carte de la santé humaine », argumente le site du projet Baseline. Pour ceux à qui ça ne suffira pas, un accès exclusif à la communauté et certains événements est proposé. De quoi convaincre les plus hésitants.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité