Publicité

QUESTION D'ACTU

Inserm

Sida : le Pr François Dabis prend la tête de l’ANRS

Le Pr Dabis remplacera le Pr Delfraissy à la tête de l’agence de l’Inserm chargée de la recherche sur le sida et les hépatites.

Sida : le Pr François Dabis prend la tête de l’ANRS derek@hatfielddesign.com/epictura

  • Publié 28.03.2017 à 15h39
  • |
  • |
  • |
  • |


L’Agence Nationale de Recherche sur le Sida et les Hépatites Virales change son organigramme. Le Pr François Dabis vient d'être nommé directeur de cette agence autonome de l’Inserm. Il a été désigné par les ministres en charge de la Recherche et de la Santé.

« Médecin, universitaire et chercheur de renommée internationale, le Pr Dabis est spécialisé en épidémiologie et en santé publique », précise l’Inserm dans un communiqué. Il succède au Pr Jean-François Delfraissy, devenu le nouveau Président du Comité consultatif national d'éthique (CCNE).

Carrière internationale

A 59 ans, le Pr Dabis a une carrière riche derrière lui. Diplômé à Bordeaux, il s’est spécialisé en épidémiologie et en santé publique, d'abord en France , puis à la Harvard School of Public Health, à Boston. Il a passé deux ans aux Centers for Disease Control (CDC) américains, à Atlanta, comme Officier de l'Epidemic Intelligence Service.

De 2001 à 2015, il a dirigé l’équipe de recherche « VIH, cancer et santé globale » à l’Inserm et est aujourd'hui membre de l'équipe « Maladies infectieuses dans les pays à ressources limitées » de l’Institut.

« Le Pr Dabis est un expert du VIH reconnu au plan international pour ses nombreux travaux sur l'épidémiologie et les défis de santé publique posés par cette infection virale. Il s'est ainsi attaché, tout au long de son parcours d’enseignant-chercheur, à évaluer des stratégies tant dans la prévention de la transmission du VIH que dans la prise en charge des patients », précise l’Inserm. Il a ainsi mis en place et suivi plusieurs cohortes de patients en France, mais « la majorité de ses travaux concerne l'Afrique ».

90/90/90

Aujourd'hui, sa démarche de recherche vise à atteindre des objectifs « 90/90/90 » fixés par l'ONUSIDA pour contrôler l'épidémie dans le monde : d’ici 2020, 90 % des personnes vivant avec le VIH devront être diagnostiquées, 90 % des personnes diagnostiquées devront recevoir un traitement antirétroviral et 90 % des personnes sous traitement devront contrôler durablement leur charge virale.

François Dabis a été président du conseil scientifique de l'Invs (aujourd'hui Santé Publique France) de 2003 à 2012 et membre du Haut Conseil de la santé publique de 2011 à 2016. Il est chevalier de la légion d'honneur.

Défis

Pour le nouveau directeur de l'ANRS, « les défis posés à la recherche, tant fondamentale que translationnelle, restent nombreux aujourd'hui : lutter contre les obstacles structurels et individuels à la prévention, au dépistage et au traitement du VIH et des hépatites en France et dans les pays partenaires de l’Agence, développer un vaccin, aboutir à l'éradication du VIH et du VHB … », peut-on lire dans le communiqué.

L’homme ajoute « bien connaître l'ANRS » et être en mesure de « témoigner du dynamisme que cette agence insuffle, de sa capacité à s'adapter aux nouveaux enjeux, et à accompagner les chercheurs dans leurs projets ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité