Publicité

QUESTION D'ACTU

Campagne de vaccination

Brésil : la lutte contre la fièvre jaune s'intensifie à Rio

La capitale touristique brésilienne a été investie pour une campagne de vaccination massive contre la fièvre jaune.

Brésil : la lutte contre la fièvre jaune s'intensifie à Rio

  • Publié 26.03.2017 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Dans l’Etat de Rio de Janeiro, elle est allée récemment jusqu’à faire un cas mortel. La fièvre jaune continue d’être l’objet d’une lutte afin d’en endiguer la propagation dans le sud-est du Brésil. Depuis décembre 2016, au moins 225 personnes sont mortes des suites de cette infection, a rappelé l’Organisation mondiale de la santé (OMS). 1 300 personnes ont été infectées par le virus.

La fièvre jaune provoque en effet des douleurs musculaires et de la fièvre. Elle peut en outre entraîner des complications comme la jaunisse ou une insuffisance rénale. Maladie infectieuse, elle est transmise par le moustique. De fait, elle a été longtemps l'une des maladies tropicales les plus mortelles.

 

Une vaccination en masse

Actuellement, ce sont les Etats de Minas Gerais, Espírito Santo et São Paulo qui sont aux premières loges alors qu’ils étaient exempts d’épidémie de la maladie depuis des années. En conséquence, dans la ville de Rio, une grande campagne de vaccination préventive est à l’œuvre à travers 34 centres de vaccination.

Le ministère de la Santé brésilien prévoit qu’en 2017, l’ensemble de la population de l’Etat de Rio de Janeiro (qui compte plus de 16 millions d’habitants) soit vacciné ; décision motivée à la suite du premier décès lié à la fièvre jaune dans cet Etat. Plus de 12 millions de doses de vaccin auraient été commandées pour renforcer la lutte contre cette maladie dans le pays.


Prudence pour les voyageurs

Rappelons qu’il est nécessaire pour les voyageurs internationaux de prendre quelques précautions. Ainsi, l’OMS recommande désormais la vaccination contre la fièvre jaune pour ceux qui se rendent dans les zones rurales des États de Rio de Janeiro et de São Paulo. La recommandation ne concerne donc pas les touristes qui se rendent dans les villes mêmes de Rio et São Paulo, qui sont également les deux plus grandes zones urbaines du Brésil – l’épidémie étant pour l’heure rurale.

En l’état actuel, aucune explication n’a été avancée pour expliquer par quel moyen la fièvre jaune a fait un retour au Brésil, alors que le pays avait quasiment éradiqué la maladie.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité