Publicité

QUESTION D'ACTU

Pendant et après

Grossesse : les pères souffrent aussi de dépression

La grossesse peut provoquer des symptômes dépressifs chez les futurs pères, surtout s'ils sont stressés ou en mauvaise santé. Et ce risque augmente neuf mois après la naissance.

Grossesse : les pères souffrent aussi de dépression yanlev/epictura

  • Publié 16.02.2017 à 17h31
  • |
  • |
  • |
  • |


Nausées, irritabilité, alitement forcé : la grossesse peut avoir son lot de désagréments. Heureusement pour les futures mères, certains hommes profitent de cette période pour s'occuper de leur tendre et chère. Au risque même de s'oublier ? Une étude menée en Nouvelle-Zélande, et publiée dans le JAMA Psychiatry, révèle que les hommes qui sont stressés ou en mauvaise santé ont fréquemment des symptômes de dépression pendant et après la grossesse de leur compagne.

La recherche menée par le Dr Lisa Underwood, de l'université d'Auckland, a recensé les symptômes de dépression chez 3 523 hommes qui avaient en moyenne 33 ans lors de la première entrevue avec l'équipe de scientifiques qui s'est déroulée avant l'accouchement.

Le blues masculin de l'après grossesse 

Les auteurs rapportent en effet que 2,3 % de ces pères (82 hommes) ont été touchés par des symptômes de dépression au cours de la grossesse de leur partenaire. Un pourcentage qui augmente neuf mois après la naissance de  l'enfant (4,3 %, soit 153 hommes).

Les chercheurs expliquent que les symptômes de dépression chez les hommes pendant la grossesse étaient associés à un stress ressenti, ainsi qu'à un mauvais état de santé. Les symptômes plus intenses de dépression chez les pères après la naissance étaient surtout liés au stress subi pendant la grossesse de leur femme, mais aussi, pour certains à l'absence de relation avec la mère après l'accouchement.

D'autres facteurs, comme le chômage ou un antécédent de dépression, n'ont fait qu'augmenter ce risque chez l'homme, ajoute l'équipe néo-zélandaise.

Traiter les symptômes précocement 

« Le bon comportement des pères a été reconnu récemment comme essentiel au développement psychosocial et cognitif de leur enfant », rappelle le Dr Lisa Underwood. « Étant donné que la dépression paternelle peut avoir des effets directs ou indirects sur les enfants, il est important de la reconnaître et de traiter ses symptômes précocement », poursuit-elle.

La scientifique souligne que l'étude comporte cependant certaines limites car les résultats récoltés ne peuvent être généralisés au premier et au deuxième trimestre de la grossesse ou à la période qui suit immédiatement la naissance de l'enfant. La dépression des pères autour de la naissance est un sujet encore peu exploré, et des recherches complémentaires seront nécessaires pour mieux comprendre ce phénomène.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité