Publicité

QUESTION D'ACTU

Glaçon et sel

Ice and Salt Challenge : le défi qui brûle la peau des adolescents

Le « IceAndSalt Challenge » alarme les forces de l’ordre qui communiquent sur les risques de brûlures liés à l’association glaçon-sel sur la peau.

Ice and Salt Challenge : le défi qui brûle la peau des adolescents Capture d'écran Instagram

  • Publié 04.02.2017 à 17h38
  • |
  • |
  • |
  • |


Certaines modes laissent perplexe. Celle qui sévit actuellement parmi les adolescents, et sur laquelle la Gendarmerie Nationale a cru bon d’alerter, en fait partie. Surnommé IceAndSalt Challenge, le défi en vogue consiste à appliquer sur sa peau un glaçon et une pincée de sel, et de constater les effets de cette association sur l’épiderme : une grosse cloque. L’objectif de cette brillante entreprise étant de résister le plus longtemps possible à la douleur.

Graves brûlures

Ce qui engendre un certain nombre de problèmes, que l’on devine instinctivement mais qu’il semble nécessaire de rappeler. En effet, les participants au IceAndSalt Challenge ont subi de graves brûlures après avoir relevé le défi.

Dans le journal britannique Hull Daily Mail, une mère effarée raconte ainsi comment son adolescent est passé à deux doigts de la greffe de peau. Le jeune homme, brûlé au troisième degré à la main, a dû être pris en charge aux urgences ; ses nerfs sont atteints et il ne retrouvera plus de sensibilité au niveau de la zone touchée. Espérons qu’il ait remporté son défi… sinon, nous craignons fort pour la santé du gagnant.


Sur les réseaux sociaux, photos et vidéos du défi prolifèrent. Si le phénomène reste marginal – peu nombreux sont les grands masochistes – il inquiète néanmoins les forces de l’ordre qui se sont empressées de tweeter une recommandation de bon sens, en invoquant une réaction chimique invariable, inéluctable : « « Un glaçon + une pincée de sel = brûlure au 2ème degré ! »


Ce n’est pas la première fois que les internautes malmènent leur peau au nom d’une mode. A l’été 2015, les dermatologues américains avaient alerté la population sur les méfaits du « Sunburn Art », ou l’art d’attraper des coups de soleil, pratique qui consiste à dessiner un motif avec sa crème solaire et à laisser brûler le reste de sa peau afin d’y inscrire un joli motif. Pratique, également, qui consiste à faire exploser son surrisque de mélanome.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité