Publicité

QUESTION D'ACTU

Semaine du Son

Casque : un enfant de moins de six ans sur trois s’endort avec

Un enfant de moins de 6 ans sur trois s’endort encore dans son lit avec un casque ou des écouteurs. Les parents le constatent aussi en voiture sur des petits comme sur de longs trajets. 

Casque : un enfant de moins de six ans sur trois s’endort avec leungchopan/epictura

  • Publié 18.01.2017 à 07h41
  • |
  • |
  • |
  • |


À l’occasion de sa 14ème édition (du 23 janvier au 5 février 2017), la Semaine du Son alerte sur les enjeux d’une bonne santé auditive pour une vraie qualité de vie à tous les âges : de la toute petite enfance jusqu’au très grand âge.
Une campagne nationale d'information et de prévention sur les conséquences de la malaudition sera notamment lancée pour sensibiliser le grand public à cet enjeu. Il faut dire que la toute dernière étude Ipsos-La Semaine du Son 2017 (1) confirme la tendance pressentie l'an dernier. Elle met à nouveau en évidence des comportements à risque, en particulier avec les nouvelles technologies.

La précédente édition révélait ainsi que près d’un enfant de moins de 2 ans sur 10 s’endort dans son lit avec un casque ou des écouteurs sur les oreilles. Un an après, ces enquêteurs révèlent la permanence des comportements à risque chez les enfants de moins de 6 ans (et leurs parents).

Un volume sonore trop élevé 

En chiffres, un enfant de moins de 6 ans sur trois s’endort encore dans son lit avec un casque audio ou des écouteurs sur les oreilles. Les parents le constatent aussi en voiture : 46 % sur de petits trajets et 45 % sur de longs trajets. Autre danger pointé du doit par ces sondeurs, mais dans une autre enquête (2), le volume sonore des appareils. 2 parents sur 3 (62 %) entendent ce que leur enfant de moins de 6 ans écoute avec un casque ou des écouteurs ! Et ceci, surtout en voiture, où l'environnement sonore est bruyant.

Face à ces chiffres, les promoteurs de la Semaine du son font une mise en garde à destination des parents : « Surveillez l'usage des casques et faites contrôler régulièrement l'audition de votre enfant ». Deux défauts d'écoute sont souvent cités : soit le casque est mal ajusté et pas assez isolant, soit la musique est tout simplement trop forte. Pour rappel, le seuil de danger est estimé à 85 dB.

Par ailleurs, le Ministère de la Santé préconise de faire une pause de 30 minutes toutes les deux heures d’écoute ou de 10 minutes toutes les 45 minutes. Enfin, il faut réaliser systématiquement des tests auditifs chez les nouveau-nés puis tout au long de la vie. « Une bonne audition et une bonne compréhension sont des conditions nécessaires à l’acquisition des apprentissages fondamentaux à la réussite scolaire et à l’insertion dans le milieu familial et social », conclut la Semaine du Son.

(1) Source: Ipsos La semaine du son 2016: Les Français et l’environnement sonore. Enquête réalisée par Internet via l’Access panel Ipsos du 18 au 21 Novembre 2016 auprès d’un échantillon national de 1 079 Français représentatif de la population générale selon la méthode des quotas (sexe, âge, région, catégorie d’agglomération et profession de l’interviewe) issus des données du recensement de l’INSEE.

(2) Source: Ipsos La semaine du son 2015 : Les jeunes et le monde sonore. Échantillons nationaux représentatifs de populations interrogées : parents d’enfants de 0 à 6 ans, enfants de 7 à 12 et adolescents de 13 à 19 ans selon la méthode des quotas issus des données de l’INSEE

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité