Publicité

QUESTION D'ACTU

Atteinte de l'oreille interne, presbyacousie...

Casques, écouteurs : les risques pour les enfants de moins de 2 ans

Alors que 10% des parents préfèrent les écouteurs à la berceuse, les audioprothésistes alertent sur les dangers de cette pratique. Par exemple, la presbyacousie précoce. 

Casques, écouteurs : les risques pour les enfants de moins de 2 ans SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 30.10.2015 à 18h16
  • |
  • |
  • |
  • |


Ces résultats ont fait grand bruit ce vendredi ! Selon une enquête Ipsos réalisée auprès de 1 500 personnes, un enfant de moins de deux ans sur dix (9 %) s’endort avec des accessoires audio (casque ou écouteurs). Une proportion qui grimpe encore si l'on regarde les tout-petits qui en portent durant des longs trajets en voiture (15 %).
Pour Jean-Louis Horvilleur, qui a coordonné l'enquête avec le soutien de la Direction Générale de la Santé (DGS), ce constat est très inquiétant. Contacté par Pourquoidocteur, cet audioprothésiste parisien décrit à quel(s) risque(s) ces parents inconscients exposent leurs chérubins.

Quels sont les risques à court terme pour ces enfants qui s'endorment avec des casques ?
Jean-Louis Horvilleur : C'est à l'âge où les enfants sont capables de faire varier le volume eux-mêmes qu'il y a le plus grand danger. Chez ceux qui ont déjà une fragilité auditive, écouter du son trop fort peut créer un souci très rapidement. Avec un traumatisme au bout de quelques minutes à peine. Les cas les plus spectaculaires sont "les atteintes de l'oreille interne". C'est grave car on ne sait toujours pas les réparer.
En fait, cela intervient lorsque les petites cellules qui servent de capteurs sensoriels sont dégradées. Dans ce cas, l'oreille de l'enfant perd beaucoup de zones de fréquence. Il entendra donc moins bien d'un seul coup. Ce type de traumatisme auditif définitif peut impliquer un changement de vie qui n'est pas anodin.

Et les risques à long terme ?
Jean-Louis Horvilleur : Pour les enfants les moins fragiles, leur faire porter un casque fréquemment va avoir pour effet d'accélérer leur vieillissement auditif. Cela alors qu'on sait que l'audition est maximale à la naissance et aussi à 2 ans. C'est ce qu'on appelle la "presbyacousie", une perte progressive d'audition fréquente qui est normalement progressive. Mais là encore, c'est impossible de dire à quel âge un enfant va être touché, cela dépend de la personne.

Quels sont les signes d'alerte pour dépister ces troubles ?
Jean-Louis Horvilleur : Pour un traumatisme avec une baisse d'audition rapide, l'enfant aura l'impression d'avoir une oreille cotonneuse. Le deuxième symptôme, c'est le sifflement ou le bourdonnement d'oreile. Il s'agit du fameux "acouphène", le bruit que l'on entend mais qui ne vient pas de l'extérieur. Enfin, on peut avoir l'impression que tout est très fort. Le problème, c'est que les très jeunes n'ont pas les mots pour décrire ces maux. Un enfant va plutôt parler d'une douleur ou d'une sensation bizarre. 
S'agissant de la presbyacousie, l'enfant va entendre de moins en moins bien, petit à petit, dans un environnement déjà bruyant. En général, cette baisse de l'audition se ressentira avant tout au contact des femmes et avec des bruits aigus. En gros, avec certaines personnes, il entendra bien et avec d'autres pas. C'est plus compliqué à détecter.

Ecoutez...
Jean-Louis Horvilleur, audioprothésiste à Paris : « Le vrai problème que nous avons détecté dans cette étude est celui de l'éducation à la santé. Elle est nécessaire à tous les niveaux. C'est-à-dire des parents jusqu'aux enfants les plus jeunes... »

 

A partir de quel âge un enfant peut-il porter un casque, des écouteurs ?
Jean-Louis Horvilleur
 : En principe, la règle est fixée à partir de l'âge de raison, c'est-à-dire 7 ans, mais avec un encadrement. Personnellement, je suis plus pour un usage autonome de l'enfant vers 10 ans. C'est un âge auquel l'enfant comprend mieux qu'il ne doit pas écouter la musique trop fort, trop longtemps et trop souvent. 
Par ailleurs, le ministère de la Santé recommande de faire 10 minutes de pause toutes les 45 minutes, ou 30 minutes toutes les 2 heures. 
Enfin, à tous les parents qui entendent le casque de leur enfant, sachez que ce n'est pas normal, cela est une alerte. Ca veut dire que le son est trop fort ou le casque mal isolé. Je ne parle même pas de ceux qui, dans notre enquête, ont confié l'entendre dans la voiture. Je suis resté scotché par leur méconnaissance vis-à-vis des dangers ! Étrange pour la première génération "walkman" que je croyais bien informée. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité