Publicité

QUESTION D'ACTU

Observatoire de la santé visuelle et auditive

Vision : 9 salariés sur 10 ont des problèmes après 50 ans

Selon un observatoire, 93 % des actifs de plus de 50 ans déclarent avoir des problèmes de vision et 30 %, un problème d’audition. Les médecins appellent à améliorer le dépistage. 

Vision : 9 salariés sur 10 ont des problèmes après 50 ans stockasso/epictura

  • Publié 23.11.2016 à 13h06
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour la deuxième année consécutive, l’Observatoire de la santé visuelle et auditive du Groupe Optic 2000 présente ce mercredi les résultats d’une étude menée auprès d’un public ciblé (1). Après avoir étudié la vue et l’audition des adolescents l'an dernier, l’Observatoire se penche cette année sur celles des plus de 50 ans au travail.

Il rappelle que la problématique reste peu référencée, alors qu'elle réunit des enjeux fondamentaux : allongement de la durée de travail, hausse du nombre d’actifs de plus de 50 ans...

9 % souffrent de pathologies oculaires 

Sur un échantillon de 1 000 actifs de plus de 50 ans interrogés, 93 % se disent ainsi touchés par un défaut visuel, 76 % se déclarent incommodés par des gênes visuelles occasionnelles telles que la fatigue visuelle ou une vision trouble, et 9 % souffrent de pathologies oculaires telles que la cataracte, le glaucome ou la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA).

Mais la liste des maux de ces salariés, plutôt en fin de carrière, ne s'arrête pas là. 30 % des personnes interrogées se plaignent aussi de troubles de l’audition (presbyacousie, acouphènes). Un chiffre moins important que pour la vue du fait de l’apparition plus tardive des signes liés à la presbyacousie.

Les raisons des troubles  

Pour expliquer ce bilan peu rassurant, 43 % des sondés soulignent que le temps passé devant les écrans est trop important : « l’accommodation est excessive, les reflets incessants, et les lumières fortes variées exigent des efforts pour l’œil et pour les muscles qui l’entourent ».

Concernant les causes à l’origine des gênes auditives, les actifs citent en premier le bruit émis par l’environnement extérieur, tels que travaux ou transports (31 %), puis il s’agit du bruit à l’intérieur du bureau, le téléphone ou encore l’imprimante (23 %).

Des troubles non corrigés 

Les résultats de l’étude de l’Observatoire permettent aussi de constater que les troubles visuels ne sont pas toujours bien corrigés. Ainsi, au travail, 25 % des actifs de plus de 50 ans qui devraient porter des lunettes/lentilles n’en portent pas. Et ce chiffre s’élève même à 90 % pour le port d’appareils auditifs. La moitié d'entre eux déclarent toutefois leur perte auditive comme « trop récente ou trop légère pour justifier un équipement ».

Enfin, ces actifs estiment que leurs problèmes de vue contraignent leur vie professionnelle pour un tiers d’entre eux, la proportion s’élevant à la moitié pour les troubles auditifs. Selon eux, les problèmes de vue entraînent des maux de tête (69 %) et une diminution des performances (60 %), alors que les problèmes d’audition sont quant à eux à l’origine d’augmentation du stress (80 %) et de repli sur soi-même (78 %). Parmi les améliorations à apporter sur le lieu de travail, la qualité de l’éclairage arrive devant l’encouragement à des pauses visuelles.

L'appel des médecins du travail

Par rapport au dépistage, les pratiques sont inégales : 88 % des médecins du travail testent systématiquement la vision, contre 34 % l’audition. Ces médecins du travail prônent cependant un dépistage plus régulier mais aussi davantage ciblé des troubles.
Interrogé par les sondeurs, le Dr Alain Cantineau, médecin du travail, est clair. Il confie : « Les dépistages à l’aveugle sont inopérants. Il est préférable de cibler le dépistage en fonction de l’exposition professionnelle, de l’âge ou d’antécédents particuliers ».

 
(1) L’enquête de l’Observatoire a été menée par l’Institut Opinion Way auprès 1 000 actifs âgés de 50 ans et plus, interrogés via un questionnaire en ligne. La moyenne d’âge de ces actifs est de 55,3 ans. Pour avoir l’avis d’experts de la santé, 200 médecins du travail ont également été interrogés via des interviews par téléphone. - Dates de terrain : du 19 mai au 8 juin 2016

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité