Publicité

QUESTION D'ACTU

Pour dix maladies

Etats-Unis : ne pas se vacciner coûte 9 milliards de dollars par an

Les Etats-Unis ont déboursé 9 milliards de dollars en 2015 pour lutter contre 10 maladies évitables. La vaccination de la population aurait permis d’éviter ces dépenses.

Etats-Unis : ne pas se vacciner coûte 9 milliards de dollars par an Partha S. Sahana/Flickr

  • Publié 15.10.2016 à 09h23
  • |
  • |
  • |
  • |


La France n’est pas le seul pays en proie au doute face aux vaccins. Aux Etats-Unis, la campagne de vaccination contre la grippe n’a pas convaincu la population. 42 % des Américains se sont protégés contre cette infection virale. Et pourtant, en plus d’éviter des maladies, ce geste est un facteur d’économie non négligeable. La mauvaise couverture vaccinale a coûté presque 6 milliards de dollars au gouvernement américain. C’est ce que souligne une étude parue dans Health Affairs, financée par le laboratoire Merck et menée à l’université de Caroline du Nord à Chapel Hill.

Des seniors fragiles

A elle seule, la grippe représente deux tiers des dépenses de santé évitables par la vaccination sur l’année 2015. Mais les chercheurs ont passé en revue les coûts directs et indirects de 10 maladies à protection vaccinale. Après l’infection saisonnière, ce sont les infections à pneumocoque et le zona qui pèsent le plus sur le budget des Etats-Unis. Au total, le pays a perdu 9 milliards de dollars (8 milliards d’euros) en soins, médicaments et perte de productivité. Un traitement complet du tétanos, par exemple, exige une dépense de 605 dollars (550 euros).

L’absence de vaccination représente 80 % de la somme avancée. Un poids non négligeable. « Les vaccins constituent l’une des interventions sanitaires les plus sûres et les plus coût-efficace », rappellent les auteurs. D’autant que l’absence de protection se répercute surtout sur les personnes fragiles, les seniors en premier lieu. En effet, les personnes de plus de 65 ans représentent la majorité des dépenses de santé.

Le prix de la maladie

Avec l’âge, les coûts explosent en raison du profil des pathologies. Passés 65 ans, les cancers du foie, oreillons et autres infections à méningocoque ou à pneumocoque sont les affections les plus fréquentes. Et elles coûtent cher en termes de prix des médicaments et de temps d’hospitalisation. Les chercheurs le notent : c’est l’hospitalisation pour infection invasive à méningocoque qui pèse le plus sur les dépenses de santé.

Les jeunes, de leur côté, pourraient aussi éviter de nombreuses dépenses. Les infections par le virus de l’hépatite A, les cirrhoses sont fréquents, tout comme les infections à méningocoques. Les cancers du vagin ou de la vulve, eux, peuvent en théorie être évités par le vaccin contre le papillomavirus humain (HPV). Mais comme en France, la couverture vaccinale n’est pas optimale.

Retrouvez notre supplément consacré à la vaccination :

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité