Publicité

QUESTION D'ACTU

Seniors, femmes enceintes...

Grippe : moins d'une personne à risque sur deux se fait vacciner

Pour la première fois depuis 2009, la couverture vaccinale contre la grippe s'est améliorée. Mais elle reste encore inférieure à 50 %, ce qui est insuffisant pour protéger la population. 

Grippe : moins d'une personne à risque sur deux se fait vacciner imagepointfr/epictura

  • Publié 10.10.2016 à 18h45
  • |
  • |
  • |
  • |


La couverture vaccinale contre la grippe a progressé l’an dernier. Une première depuis l’épidémie de grippe H1N1 qui avait frappé la France en 2009. Au cours de l’hiver dernier, 48,3 % des personnes invitées à se faire vacciner (seniors de plus de 65 ans, femmes enceintes, malades chroniques…) ont reçu une injection.
Une bonne nouvelle pour l’Assurance maladie qui pointe toute de même que la protection des personnes à risques reste encore insuffisante. Une tendance qui dure depuis 6 saisons hivernales.

Chaque année, quelques 2,5 millions de Français sont touchés par la grippe. Si pour la grande majorité, cette maladie infectieuse est bénigne, il reste que son ampleur et ses conséquences sont imprévisibles. On estime qu’avec la couverture vaccinale actuelle 9 500 personnes de 65 ans et plus meurent de la grippe tous les ans, et 2 000 morts seraient évitées dans ce groupe d’âge grâce au vaccin. « Le vaccin anti-grippal demeure le moyen le plus sûr et le plus efficace pour protéger les personnes les plus à risque », martèlent alors les autorités sanitaires. 

 

 

Méfiance à l'égard des vaccins

Un argument qui semblait être entendu avant 2009. Alors que la couverture vaccinale était comprise entre 60 et 65 % au début des années 2000, elle a chuté sans discontinu à partir de 2010, passant même en dessous de 50 %. Loin de l’objectif de 75 % fixé par les autorités.

Source : InVS, enquêtes nationales réalisées en 2010 (Vaux et al) et en 2011 (Guthmann et al)

Cette récente hausse de la couverture vaccinale signalerait-elle la fin du mouvement de défiance à l’égard du vaccin ? C’est en tout cas ce que souhaitent les experts. Mais pour accorder à nouveau leur confiance, les Français ont du être confrontés à l’une des épidémies les plus meurtrières. En effet, en 2014-2015, l’épidémie de grippe a conduit à la plus forte surmortalité enregistrée ces 9 dernières années, avec 18 000 décès de plus.

Plus conscientes de la dangerosité du virus, les personnes à risque ont donc été plus enclines à participer à la campagne de vaccination de 2015. Les autorités espèrent que les 11 millions de personnes invitées à se faire vacciner du 6 octobre 2016 au 31 janvier 2017 partageront cette vision. Mais pour vraiment protéger les plus vulnérables, l’Assurance maladie rappelle que leur entourage peut également se procurer gratuitement le vaccin en pharmacie.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité