Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude menée en Europe

Activité physique : le CHU de Toulouse recrute des seniors pour l'évaluer

L'étude SPRINT-T va suivre 1 500 personnes de plus de 70 ans dans 9 pays européens. Pendant 2 ans, elles vont avoir un programme de rééducation. Le CHU de Toulouse y participe.  

Activité physique : le CHU de Toulouse recrute des seniors pour l'évaluer Wavebreakmedia/epictura

  • Publié 29.08.2016 à 13h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Le gérontopôle de Toulouse s'apprête à évaluer les effets de l'activité physique sur le bien-être et la forme physique des personnes de 70 ans et plus. Financée par la commission européenne et la Fédération européenne des industries et associations pharmaceutiques, cette grande étude nommée « SPRINT-T » va être menée dans neuf pays européens où seront scrutés à la loupe 1 500 seniors pendant deux ans. 

Concernant la partie française, elle sera coordonnée à l’hôpital de La Grave (CHU de Toulouse) où seront recrutés entre 100 et 150 patients. Dans la presse locale, l'établissement présente ces travaux comme la plus vaste étude européenne jamais réalisée sur les effets de l'activité physique pour prévenir la perte d'autonomie chez les plus de 70 ans.
Dans son appel à volontaires, il précise le profil des candidats sélectionnés. Ils doivent présenter 
une faiblesse musculaire dans les bras et les jambes, et des difficultés à marcher, monter les escaliers, voire se lever d’une chaise.

150 minutes de sport par semaine 

Plus en détails, les participants à cette étude de grande ampleur devront faire environ 150 minutes d’exercice physique par semaine (marche, renforcement musculaire, assouplissement, équilibre) associés à des conseils diététiques. Pour cela, ils seront suivis et encadrés par une équipe multidisciplinaire (médecin, infirmière, professeur d’activité physique adapté, diététicienne) tout au long de leur participation.

Le postulat de départ des chercheurs est que la pratique d’activités physiques régulières permet de limiter la sarcopénie (fonte musculaire qui touche les personnes âgées), voire même, permet d'augmenter la masse musculaire pour in fine, prévenir la dépendance.

Dans un article internet de La Dépêche du Midi, le Pr Bruno Vellas, responsable du gérontopôle de Toulouse, explique que « la sarcopénie un phénomène important qui intervient dès 50 ans, peut-être davantage chez les femmes et dont on va beaucoup parler, autant que de l’ostéoporose ». « L'exercice physique est ce qui fonctionne le mieux pour lutter contrer les pathologies liées au vieillissement », conclut-il. 
Pour en savoir plus ces travaux, l’équipe de l’étude met à disposition le numéro suivant : 06 61 77 71 15.

Pour rappel, les seniors, qui maintiennent une activité physique régulière, protègent leur coeur et leurs artères. L'exercice modéré à intense réduit même de 50 % la mortalité cardiovasculaire, d'après une dernière étude présentée au Congrès de la Société Européenne de Cardiologie, qui se tient à Rome (Italie) du 27 au 31 août.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité