Publicité

QUESTION D'ACTU

Île-de-France

Pic de pollution : alerte de Airparif pour mercredi

La journée de mercredi sera marquée par un pic de pollution à l’ozone dans la région parisienne. La chaleur de ces derniers jours ne devrait pas arranger la situation.

Pic de pollution : alerte de Airparif pour mercredi ssuaphoto/epictura

  • Publié 19.07.2016 à 18h44
  • |
  • |
  • |
  • |


Pollution et chaleur ne font pas bon ménage, pourtant c’est le cocktail que nous réserve la journée du 20 juillet. L’association Airparif, qui mesure les niveaux de polluants en Île-de-France, annonce un pic de pollution pour demain dans la région. L’ozone dépassera les 180 µg/m³ en moyenne sur une heure, ce qui correspond au seuil d’information. Deux critères permettent de déclencher cette procédure : le critère de superficie, et celui de population. Le premier correspond à une surface concernée d’au moins 100 km2 dans la région. Le deuxième s’enclenche quand 10 % de la population d’un département sont touchés. Si un seul critère est suffisant pour le déclenchement, les deux seront atteints mercredi.

Airparif ne préconise pas de recommandation particulière pour la population générale, sauf si vous vous sentez gêné ou constatez des symptômes inhabituels (fatigue, toux, nez bouché, essoufflement, mal de gorge…). Dans ce cas, prenez conseil auprès d’un médecin ou pharmacien.

 

Protéger les plus fragiles

La vigilance doit cependant être plus importante pour les populations dites vulnérables et sensibles. Une personne est dite sensible lorsqu’elle constate des symptômes ou des gênes lors de épisodes de pollution. Cela peut être le cas par exemple de personnes immunodéprimées, diabétiques ou encore qui présentent une affection neurologique. Les personnes vulnérables sont les nourrissons et enfants de moins de cinq ans, les femmes enceintes, les personnes âgées de plus de 65 ans et les patients atteints de pathologies respiratoires ou cardiovasculaires (asthme, insuffisance respiratoire et cardiaque…). Pour toutes ces personnes, il est conseillé de réduire, voire d’éviter l’activité physique et sportive intense (qui demande de respirer par la bouche), en plein air comme à l’intérieur. Les sorties en début de matinée, fin de journée ou près des grands axes routiers sont aussi à proscrire.

 

Canicule et particules

La procédure d’alerte pourrait être déclenchée en cas d’aggravation au-delà de 300 µg/m³, ce qui n’est pas arrivé pour l’ozone depuis les premiers relevés de l’association en 1994. Cependant, la météo pourrait favoriser l’apparition d’épisodes d’alerte. La chaleur et l’absence de vent empêchent en effet les polluants de se diluer dans l’atmosphère et les maintiennent dans l’air. Douze départements français sont en vigilance canicule jusqu’à mercredi soir au moins. Quant à l’Île-de-France, ses habitants supportent des températures de 36 à 39 °C. Des conditions défavorables, mais l’épisode caniculaire devrait être bref et laisser place aux orages dans la soirée de mercredi.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité