Publicité

QUESTION D'ACTU

A Foodwatch

Barres Kinder : Ferrero répond sur les hydrocarbures

Il y a quelques jours, l’association Foodwatch pointait les hydrocarbures dans des produits chocolatés. L'entreprise Ferrero se défend.

 Barres Kinder : Ferrero répond sur les hydrocarbures usersam2007/epictura

  • Publié 11.07.2016 à 18h23
  • |
  • |
  • |
  • |


La firme Ferrero réagit à l’alerte de Foodwatch. Cette association allemande dénonçait il y a quelques jours la présence d’huiles minérales et d’hydrocarbures dans les barres Kinder. D’autres produits des marques Lindt et Rübezahl étaient également concernés.

Ferrero répond officiellement sur le site belge 7sur7.be : « Nous tenons à rassurer, tous nos produits sont sûrs, préparés avec la plus grande qualité et la plus grande attention pour la sécurité alimentaire et ce, en stricte conformité avec toutes les législations alimentaires locales en vigueur. »

 

Substances toxiques

Les hydrocarbures saturés peuvent s’accumuler dans le corps et endommager durablement l'organisme. Comme les huiles minérales aromatiques, ils sont reconnus en tant que cancérigènes. Ces substances peuvent aussi agir sur le génome humain et le détériorer.

Elles pourraient provenir du chocolat utilisé dans la préparation des produits incriminés, mais aussi de la machine de fabrication ou de l’emballage. Suspect principal : les emballages faits à partir de papier recyclé. Les encres utilisées pourraient contenir les substances chimiques et passer dans les aliments.
A ce sujet, Ferrero indique : « nous travaillons à des solutions techniques pour réduire autant que possible la quantité de ces substances omniprésentes et éviter le transfert et la migration vers les aliments ». L’entreprise précise qu’elle utilise « exclusivement des fibres vierges provenant de chaînes d'approvisionnement durables certifiées et pas de matériau recyclé pour les emballages primaires, c'est-à-dire ceux qui sont en contact direct avec le produit ».

 

Un dossier complexe

Foodwatch a analysé 20 produits de confiseries, mais avait déjà pointé le problème des hydrocarbures dans plus de 70 autres produits (pâtes, semoule, riz…) en 2015. L’association appelle les autorités européennes à limiter strictement la proportion des huiles minérales dans les produits et à interdire les hydrocarbures aromatiques. Ces substances sont présentes dans de nombreux produits. Pourtant, il n’existe pas encore de consensus scientifique sur la dose maximale que l’Homme peut ingérer sans danger.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité