Publicité

QUESTION D'ACTU

Ministère de la Santé

Baignade : les pièges à éviter

Se baigner en mer demande quelques précautions pour que les vacances restent un bon souvenir. Bien se préparer et surveiller les plus petits évite les dangers.

Baignade : les pièges à éviter Thomaspajot/epictura

  • Publié 11.07.2016 à 16h08
  • |
  • |
  • |
  • |


Les vagues, la mer, le sable : une vision idyllique… Qui peut vite se transformer en cauchemar en cas d’imprudence. L’année 2015 a vu 1266 noyades, dont plus de 400 se sont soldées par un décès.
Le ministère de la Santé publie ses recommandations pour se baigner en toute sécurité. Le site gouvernemental rappelle en premier lieu qu’il est toujours plus difficile de se baigner en milieu naturel. Attention donc à respecter sa condition physique et ne pas surestimer ses capacités.
En cas de baisse de forme ou de sensation de frisson ou de fatigue, il faut sortir immédiatement de l’eau. Dans tous les cas, prévenir une personne en lui indiquant le lieu de baignade. Avant le bain, éviter les repas copieux et l’alcool, qui réduit les réflexes, et ne pas s’exposer longuement au soleil. Rentrer ensuite progressivement dans l’eau en mouillant les parties sensibles comme le cou. Cela évite l’hydrocution, c’est-à-dire le malaise dû au choc thermique entre l’air et l’eau.

Les enfants sont aussi exposés. La première chose à faire est de leur apprendre à nager le plus tôt possible et les informer sur les dangers de la baignade en mer. Ils ne doivent jamais rester seuls dans l’eau : surveillez-les activement sans les quitter des yeux. S’ils ne savent pas encore nager, le ministère préconise de les équiper de brassards homologués aux normes européennes ou françaises. Ils protègent mieux que les bouées ou les autres articles gonflables, prévus avant tout pour le jeu.

 

Où se jeter à l’eau ?

Se baigner en toute sécurité, c’est aussi bien choisir sa plage. Privilégiez les lieux surveillés et jetez un œil à la couleur du drapeau. Vert : baignade sans danger et surveillée, orange : baignade dangereuse mais autorisée. Rouge : mer agitée, pas de baignade aujourd’hui. Renseignez-vous auprès du poste de secours sur les courants marins, la force des vagues et du vent, ou les autres dangers à prendre en compte, comme la présence de méduses.
Le bulletin météo donnera des indications supplémentaires. Mais même en cas de mer calme, l’eau peut représenter un danger. Elle est analysée régulièrement pour rechercher la présence d’infections bactériennes ou de pollution. Les informations sur la qualité des eaux de baignades sont disponibles en ligne pour chaque plage.

Si malgré toutes ces précautions, vous vous sentez en difficulté alors que vous êtes dans l’eau, ne tentez pas de nager à contre-courant. Les recommandations officielles précisent qu’il vaut mieux s’allonger sur le dos pour se reposer en respirant calmement et appeler à l’aide. Le ministère recommande aussi la plus grande attention dans la pratique des sports aquatiques en cours d’eau ou en base. De quoi passer un été en toute sérénité pour que la baignade reste un plaisir.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité