Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude de l'Institut Max-Planck

La Peste Noire est à l'origine des épidémies modernes

La souche qui a provoqué la Peste Noire en Europe au Moyen-Âge est à l'origine des épidémies actuelles. Elle est retournée en Asie après avoir décimé le Vieux Continent.

La Peste Noire est à l'origine des épidémies modernes Une fosse commune à Ellwangen en Allemagne (Rainer Weiss)

  • Publié 09.06.2016 à 18h37
  • |
  • |
  • |
  • |


Avant même l’invention de l’avion, une bactérie a beaucoup voyagé : celle responsable de la peste. Trois grandes pandémies ont eu lieu sous l’empire Romain (vers le VIIIe siècle), au Moyen-Âge (XIVe siècle) et en Chine (XIXe siècle). Un long chemin parcouru pour un si petit organisme. Car à chaque flambée épidémique, la même souche a été retrouvée, révèle une étude parue dans Cell Host & Microbe. Elle est également responsable des épidémies actuelles.

Un Européen sur deux tué

Ces travaux, menés par l’Institut Max-Planck pour la science de l’histoire humaine (Allemagne), s’appuient sur l’analyse ADN de restes humains retrouvés sur plusieurs sites en Europe. Les chercheurs ont utilisé pour cela les dents de 178 individus inhumés dans des fosses communes de Barcelone (Espagne) et d’Ellwangen (Allemagne) et d’une tombe individuelle de Bolgar (Russie). La bactérie Yersinia pestis a été identifiée chez 32 d’entre eux.

« Les fosses communes, d’où proviennent nos échantillons, reflètent souvent des événements où des centaines de gens sont morts de la peste lors d’une seule épidémie, explique Alexander Herbig, co-auteur de l’étude. Cela nous fournit une bonne image de l’impact de la maladie au Moyen-Âge. » De fait, sur le continent européen, 30 à 50 % de la population a été décimée lors de la grande Peste Noire du XIVe siècle, introduite depuis l’Asie.

Un retour vers l'Asie

Ce n’est pas la première fois que des souches de la peste sont prélevées. Les chercheurs ont donc comparé leurs échantillons à d’autres récoltées à Londres (Royaume-Uni). Entre les bactéries de Barcelone et celles britanniques, aucune différence n’a été mise en évidence. C’est cette souche qui a donné naissance à la lignée d’Ellwangen et de Marseille.

L’épidémie qui a fait rage dans l'Europe médiévale avait pour origine une souche asiatique. Celle-ci est ensuite retournée sur le continent du Soleil Levant, révèle cette étude : la même souche détectée à Londres a été retrouvée à Bolgar, en Russie. « Il existe un lien entre la Peste Noire et la peste moderne, conclut Johannes Krause, co-auteur des travaux. Même si plusieurs souches existent aujourd’hui en Chine, seule la lignée responsable de la Peste Noire il y a plusieurs siècles a quitté l’Asie du Sud-est à la fin du XIXe siècle pour se répandre dans le monde. » Car c’est aussi cette même souche qui provoque les flambées actuelles, dont celles régulièrement signalées à Madagascar.


Source : Spyrou et al./Cell Host & Microbe 2016


Les chercheurs espèrent maintenant en apprendre plus sur les points d’entrée et de sortie de la Peste Noire en Europe. Cela leur permettrait de comprendre quels chemins la maladie a emprunté, comment elle a évolué, et l’impact que cela a eu sur la population.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité