Publicité

QUESTION D'ACTU

Avec le Croissant-Rouge

Fièvre jaune : la Croix-Rouge redoute une contagion internationale

La Fédération internationale de la Croix-Rouge craint une épidémie mondiale de la fièvre jaune. Le virus frappe déjà plusieurs pays.   

Fièvre jaune : la Croix-Rouge redoute une contagion internationale Epictura/Teptong

  • Publié 20.05.2016 à 14h47
  • |
  • |
  • |
  • |


La Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) craint une flambée de fièvre jaune mortelle en Angola. L’épidémie s’est déjà propagée dans d’autres régions d’Afrique et d’Asie, touchant le Kenya (2 cas recensés), la Chine et la République démocratique du Congo (42 cas).
En cause, les voyageurs non-immunisés et le manque de vaccinations et de soins dans ces régions. Pour le Dr Julie Lyn Hall, directrice de la Fédération internationale de la Santé, « l’approvisionnement en vaccins est limité et les systèmes de surveillance des maladies sont inadéquates ». Pour la Fédération, si aucune action communautaire immédiate n’est prise, la crise nationale pourrait devenir internationale. 
La fièvre jaune, maladie hémorragique virale aiguë, se transmet à l’homme par le moustique, insecte également responsable dans la propagation du virus Zika, du chikungunya et de la dengue. 

Le nombre de cas de fièvre jaune a progressé ces deux dernières décennies. L’OMS pointe les conséquences « de la diminution de l’immunité de la population vis-à-vis de cette infection, de la déforestation, de l’urbanisation, des mouvements de population et du changement climatique ».

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, la moitié des personnes atteintes de la fièvre jaune et qui ne sont pas traitées en meurent. « On estime chaque année à 130 000 le nombre de cas de fièvre jaune et à 44 000 le nombre de décès dus à cette maladie dans les pays endémiques d’Afrique, où surviennent 90 % des cas », détaille l’OMS. 

 

298 décès liés au virus 

Depuis le début de l’épidémie, déclaré le 25 décembre, la fièvre jaune a tué 298 personnes en Angola. 2420 personnes sont soupçonnées de porter le virus et 696 cas ont été confirmés. 
 La FICR redoute que le virus ne se propage dans des régions avoisinantes, en Namibie et en Zambie. Elle a apporté son aide, soutenant la vaccination de près de 90 000 personnes. « Les campagnes de vaccination sont les premières lignes de la réponse, mais nous devons donner la priorité à l’engagement communautaire comme un outil essentiel pour prévenir la propagation de la fièvre jaune ». 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité