Publicité

QUESTION D'ACTU

Les hommes en particulier

La syphilis fait son retour en Europe

Un rapport alerte sur la forte hausse des cas de syphilis en Europe, notamment due à une flambée chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes. 

La syphilis fait son retour en Europe pat138241/epictura

  • Publié 19.05.2016 à 12h35
  • |
  • |
  • |
  • |


Appelée vulgairement vérole ou « mal de Naples », la syphilis évoque pour beaucoup une maladie appartenant au passé. Pourtant, cette infection sexuellement transmissible fait son grand retour en Europe, selon le dernier rapport du Centre européen de prévention et de contrôles des maladies (ECDC).

En 2014, 24 541 cas de syphilis (5,1 pour 100 000 habitants) ont été signalés dans les 29 Etats membres de l’Union Européenne. Avec 11,5 cas pour 100 000 habitants, l’île de Malte est la première concernée. Viennent ensuite, la Lituanie (8,7), l’Islande (7,7) et l’Espagne (7,7) ou encore le Royaume-Uni (7,2) et l’Allemagne (7,1).

Entre 2010 et 2014, de nombreux pays d’Europe occidentale constatent une explosion du nombre de cas, avec une augmentation de plus de 50 %. En France, le nombre de personnes infectées par la bactérie, le tréponème pâle, a été multiplié par 2 depuis 2010 passant de 657 à 1 332.

 

Source : European Centre for Disease Prevention and Control. Annual Epidemiological Report 2016 – Syphilis.

 

Les hommes 6 fois plus concernés

Le rapport de l’ECDE révèle qu’un tiers des cas syphilis rapportés en Europe concerne les plus de 45 ans. A l’inverse, la proportion de moins de 35 ans infectés diminue au cours de ces dernières années.

Par ailleurs, quel que soit la classe d’âge, les hommes sont les premiers touchés. Les données européennes montrent que le nombre de cas signalés est 6 fois plus élevé chez les hommes que chez les femmes. D’ailleurs, l’incidence de la syphilis semble diminuer chez ces dernières alors qu’elle augmente chez les hommes.

Une tendance masculine due essentiellement à une augmentation du nombre de cas chez les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH). Les auteurs soulignent, en effet, que deux-tiers des cas de syphilis en Europe concernent des HSH, ce qui représente l’une des recrudescences les plus fortes de ces dernières années.

L'importance du dépistage

Cette augmentation constante chez les HSH – concomitante avec une augmentation du VIH et autres IST – suggère qu’ils sont plus enclins aux comportements sexuels à risques. Les co-infections VIH et syphilis confirment cette hypothèse, indiquent les auteurs de rapport, ajoutant qu’une meilleure détection de la maladie contribue aussi à cette hausse.

Le rapport recommande ainsi la mise en place de nouvelles initiatives de prévention et d’éducation auprès de cette communauté. L’incitation au dépistage au cours de campagnes ciblées est également présentée comme un outil essentiel pour prévenir et réduire les risques de transmission. Les auteurs suggèrent de recourir aux réseaux sociaux et aux applications mobiles de rencontres, tenues pour responsable de cette flambée, pour mener ces campagnes de sensibilisation. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité