Publicité

QUESTION D'ACTU

Information et prévention

Maladie de Lyme : le Luxembourg veut sensibiliser aux morsures de tiques

Le Luxembourg lance une campagne de sensibilisation aux morsures des tiques. La maladie de Lyme touche 30 000 personnes par an en France. 

Maladie de Lyme : le Luxembourg veut sensibiliser aux morsures de tiques pitrs10/epictura

  • Publié 15.05.2016 à 14h02
  • |
  • |
  • |
  • |


C'est enfin le retour des beaux jours. Mais malheureusement, les balades printanières peuvent s'apparenter à un élément beaucoup moins réjouissant : les tiques. Car c'est en effet précisément au printemps que ces petites bêtes, qui se nourrissent de sang animal et humain, ressurgissent. Une morsure de tique peut conduire à une grave infection : la borréliose, plus connue sous le nom de maladie de Lyme. 

Réaction après une pétition

Inquiets face à cette infection encore difficile à diagnostiquer et à traiter, nos voisins luxembourgeois ont lancé vendredi une vaste campagne de sensibilisation, destinée à prévenir les maladies transmises à l’homme par les morsures de tiques. « Trop de gens ignorent encore les risques que peuvent entraîner des piqûres de tiques, a expliqué la ministre de la Santé Lydia Mutsch. Cette campagne a pour but d’informer le grand public sur les risques et les moyens de protection contre les tiques, ainsi que sur les gestes à adopter en cas de morsure ». 

Cette décision du gouvernement intervient à l'issue d'un débat public mené par les députés luxembourgeois, en février dernier. Celui-ci avait été suscité par une pétition lancée fin 2015 par Tania Silvia, jeune femme atteinte de la maladie de Lyme, rapporte le media luxembourgeois L'Essentiel. Un avant-projet de loi a également été déposé, il vise à inscrire la maladie de Lyme sur la liste des maladies à déclaration obligatoire. En France, les médecins n'ont pas l'obligation de déclarer les cas de borréliose.

 

Impact du réchauffement climatique

Si la tique ne se nourrit que deux fois dans sa vie, les possibilités de se faire piquer sont nombreuses. Et avec le réchauffement climatique, les morsures peuvent également survenir en plein mois de janvier, comme le souligne le Pr Christian Perronne, chef de service en infectiologie à l'hôpital universitaire Raymond Poincaré de Garches, invité de l'émission "L'invité santé" de Pourquoidocteur le jeudi 12 mai (voir vidéo ci-dessous).

 

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

En France, la maladie de Lyme touche 30 000 personnes chaque année. Si l'infection a été identifiée dans tout le pays, elle reste particulièrement présente dans l'Est (Alsace, Lorraine) et dans le Centre (Limousin, Auvergne). Si elle n'est pas soignée, cette infection peut devenir chronique. Elle donnera alors des complications graves qui peuvent toucher plusieurs organes (articulations, cerveau, cœur...).

Gestes de prévention à adopter

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les tiques ne se réfugient pas uniquement dans les forêts éloignées des villes. Il faut donc faire également preuve de vigilance lorsque l'on se balade dans le bois de Boulogne ou dans le bois de Vincennes. Mais les tiques aiment également se réfugier dans les herbes. Tout espace vert (jardin, squares, pelouses municipales...), y compris au coeur des grandes villes, est donc susceptible d'accueillir des tiques. C'est pourquoi les promeneurs printaniers et estivaux doivent adopter des gestes de prévention.

Afin de limiter les morsures, il est préférable de porter un pantalon, des chaussures fermées et un chapeau ou une casquette. Après chaque promenade ou sortie dans un espace vert, il est conseillé de prendre une douche ou un bain dans les deux heures qui suivent, ainsi que d'inspecter les vêtements et les parties du corps à risque (aisselles, oreilles, cuir chevelu, genoux, jambes, nombril). Montrez-vous particulièrement avec les enfants, qui passent beaucoup de temps dans l'herbe.

Que faire en cas de morsure de tique ? 

Si vous détectez une morsure de tique sur votre corps ou sur celui de votre enfant, n'appliquez aucun produit dessus. Allez dans une pharmacie et achetez une pince tire-tique. Insérez délicatement la pince au plus près de la peau et retirez l'insecte d'un coup sec. Si l'extraction ne se fait pas complètement, n'insistez pas. Une plaque rouge devrait apparaître dans les trois jours qui suivent. Surveillez-la. Si cette plaque persiste au-delà de trois jours, consultez un médecin. 

 

Pour aller plus loin : 

 

 

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité