Publicité

QUESTION D'ACTU

Deux souches

Polio : l’OMS instaure un vaccin simplifié

La campagne de vaccination contre la polio va changer. Les vaccins oraux n'auront plus que deux souches au lieu de trois. Celle qui a été éradiquée ne sera plus utilisée.

Polio : l’OMS instaure un vaccin simplifié Canada en Afghanistan/Flickr

  • Publié 18.04.2016 à 18h50
  • |
  • |
  • |
  • |


Le changement de paradigme est ambitieux pour l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). D’ici deux semaines, l’ensemble des pays devra proposer un nouveau vaccin oral contre la poliomyélite. Pour cela, pas moins de 300 millions de doses devraient être distribuées. Le programme dédié de l’OMS a détaillé les conditions de ce grand changement lors d’une conférence de presse dans ses locaux à Genève (Suisse), ce 17 avril.

Deux pays endémiques

« Nous sommes plus proches que jamais de mettre fin à la polio dans le monde entier, ce qui est la raison pour laquelle nous sommes en mesure de procéder à ce remplacement synchronisé », a expliqué le directeur de l’éradication de la poliomyélite Michel Zaffran. De fait, seuls le Pakistan et l’Afghanistan sont encore endémiques, même si quelques cas ont été recensés en Ukraine fin 2015. Mais dans les autres pays, la vaccination reste cruciale afin d’éliminer la circulation du poliovirus sauvage et d’éviter son retour.

Actuellement, un vaccin oral trivalent est utilisé, c’est-à-dire qu’il contient les trois types de poliovirus existants. Il s’agit d’un produit contenant une forme atténuée du poliovirus, qui se réplique dans l’intestin pendant une courte période. Mais cette approche a un prix : celui de l’excrétion du vaccin et de sa propagation vers la communauté locale lorsque les réseaux sanitaires sont insuffisants.

Risque d’infections dérivées du vaccin

Le risque est alors que la souche excrétée continue de circuler. Plus ce temps est prolongé, plus le risque de mutation est élevé, selon l’OMS. Or, la souche de type 2 du poliovirus a été éradiquée en 1999. Dans ces conditions, le risque – rare – d’infection excède les bénéfices. C’est pour cela que l’OMS souhaite passer à un nouveau vaccin oral dit bivalent. Il ne contiendra que les souches de type 1 et 3 qui sont toujours en circulation.

Dans cet intervalle, le groupe stratégique consultatif d’experts de l’OMS s’attend à une augmentation des cas de polio de type 2 liés à la vaccination. « Les risques des poliovirus dérivés d’un vaccin sont bien connus et acceptés, précise toutefois la Global Polio Eradication Initiative sur son site. Au cours des 10 dernières années, la vaccination antipoliomyélitique a permis d’éviter plus de 5 millions de paralysies. Sur la même période, seuls 725 individus ont été paralysés par un virus dérivé d’un vaccin. » Le groupe stratégie recommande toutefois de traiter ces cas comme des urgences, et de les notifier systématiquement.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité