Publicité

QUESTION D'ACTU

Avec la vaccination

Otites : l’effet protecteur de l'allaitement

L’allaitement et la vaccination des nourrissons seraient responsables d’une baisse significative du nombre d’otites chez les plus petits.

Otites : l’effet protecteur de l'allaitement Benjamin Magaña / Flickr

  • Publié 29.03.2016 à 12h32
  • |
  • |
  • |
  • |


Les otites sont la principale cause des visites chez le médecin, de prescriptions d’antibiotiques et de chirurgie pour les enfants. Mais depuis le début des années 1990, les taux d’infections chez les plus petits ont baissé. Une baisse qui pourrait s’expliquer par le fait que les bébés seraient moins exposés lorsqu’ils ont été allaités et vaccinés, estiment des chercheurs américains.

L’étude, réalisée à l’université du Texas et publiée dans Pediatrics, a porté sur le suivi de 347 bébés âgés d’un mois à un an, entre 2008 et 2014. En comparant le nombre d’otites de ces nourrissons à ceux des études de la fin des années 1980 et du début des années 1990, les chercheurs ont noté une baisse significative de leur prévalence.

Le taux de bébés ayant eu une infection de l’oreille aurait baissé de 18 % à 6 % à 3 mois, de 39 % à 23 % à 6 mois et de 62 % à 46 % à un an. Une baisse significative et encourageante, car les enfants ayant eu des otites dans leurs six premiers mois de vie sont plus susceptibles d’être sujets à des rechutes à répétition plus tard, expliquent les chercheurs.

Une protection contre les infections

« Il est probable que les campagnes de santé des dernières décennies, comme la vaccination contre le pneumocoque et la grippe ou la réduction de l’exposition au tabac, ont joué un rôle dans la baisse de l’incidence des infections de l’oreille », estime Tasnee Chonmaitree, professeur de pédiatrie à l’université du Texas, et auteur principale de l’étude.

Mais c’est l’allaitement prolongé qui concentre l’attention des chercheurs. Il a été associé à une réduction significative des rhumes et de leur complication commune, les infections de l’oreille. « Nous avons montré de manière claire que les infections respiratoires à répétition, la présence de bactéries nasales et l’absence d’allaitement représentent des risques majeurs d’infection de l’oreille », ajoute le Pr Chonmaitree.

Allaiter jusqu'à six mois

Aux Etats-Unis, lieu de l’étude, le taux d’allaitement s’élève à 80 %. Plus de la moitié des femmes allaitent encore après 6 mois, et près d’un tiers après un an. Ces chiffres, tous en hausse d’au moins 10 % depuis 2002, expliquent donc ces bons résultats.

En France, le Programme national nutrition santé recommande l’allaitement « de façon exclusive jusqu’à 6 mois, et au moins jusqu’à 4 mois pour un bénéfice santé ». Une étude de l’Institut national de veille sanitaire (InVS) a pourtant révélé en 2013 que si 74 % des mères avaient débuté un allaitement, elles n’étaient plus que 40 % à trois mois (dont la moitié mélangeaient allaitement et lait maternisé), 23 % à 6 mois et 9 % à un an. Ces chiffres font de la France l’un des pays d’Europe ou les femmes allaitent le moins, et le moins longtemps.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité