Publicité

QUESTION D'ACTU

Dès la 1ère séance

Anorexie : la stimulation transcrânienne peut réduire les symptômes

Grâce à la stimulation magnétique transcrânienne, les personnes anorexiques ressentent le besoin de se priver de nourriture et ont eu une meilleure perception de leur corps.

Anorexie : la stimulation transcrânienne peut réduire les symptômes Stocklib / Vadim Guzhva

  • Publié 24.03.2016 à 12h40
  • |
  • |
  • |
  • |


Refus de s’alimenter pendant plusieurs mois ou, au contraire, phases de boulimie suivies de vomissements provoqués, perception déformée de son corps sont les principaux symptômes de l’anorexie mentale. Pour les patients, en grande majorité des jeunes filles, la guérison est un long combat. Après cinq ans, deux tiers des malades guérissent de cette pathologie psychiatrique. Mais nombreux sont ceux qui abandonnent les traitements même au cours de l’hospitalisation, et rechutent.

C’est pour cette raison que des équipes de recherche tentent de trouver des traitements alternatifs plus efficaces. Parmi eux, la stimulation magnétique transcrânienne (SMT), une méthode déjà utilisée dans les dépressions sévères résistantes aux médicaments, semble très prometteuse. Des chercheurs britanniques viennent en effet de montrer une amélioration des symptômes de l’anorexie après une seule séance. Ils publient leur étude ce mercredi dans PLOS ONE.

Ces travaux sont les premiers à évaluer de manière randomisée l’efficacité de la stimulation magnétique transcrânienne dans l'anorexie. Cette technique non invasive consiste à appliquer une bobine magnétique à proximité des régions cérébrales d’intérêt, notamment le cortex préfrontal dorsolatéral qui gère la maîtrise de soi. Celle-ci génère un courant magnétique à haute fréquence qui transmet un courant électrique aux neurones, ce qui permet de moduler leur activité.  

  

 

Meilleur contrôle des troubles compulsifs

Les chercheurs ont testé cette technique chez 60 adultes souffrant d’anorexie. Ces derniers ont été divisés en deux afin de former un groupe contrôle. Avant et après chaque séance de SMT, les participants ont été invités à évaluer leur envie de nourriture lorsqu’ils regardaient une vidéo montrant des mets appétissants comme du chocolat. La même évaluation a été conduite avec des aliments présentés devant eux. Les symptômes de l’anorexie étaient mesurés immédiatement après les séances, 20 minutes, puis 24 heures après.

« Nous avons découvert qu’une session de SMT réduit le besoin urgent de réduire sa prise alimentaire, le sentiment de ne pas avoir faim ainsi que l’impression d’être gros (...), explique le Dr Jessica McClelland, chercheur à l’Institut de Psychiatrie, psychologie et neuroscience du King’s College de Londres et premier auteur de l’étude. Ces résultats suggèrent que la stimulation cérébrale réduit les symptômes de l’anorexie en améliorant le contrôle des troubles compulsifs ».

Bien que ces améliorations n’aient pas été étudiées dans le temps, les auteurs soulignent qu’elles apparaissent dès la première séance. En multipliant les séances de stimulation magnétique transcrânienne, les effets pourraient être renforcés et s’installer dans le temps. Pour le savoir, les chercheurs vont conduire un premier essai clinique prochainement, incluant une vingtaine de séances chez des personnes atteintes d’anorexie.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité