Publicité

QUESTION D'ACTU

Non vacciné

Belgique : un enfant de trois ans décède de la diphtérie

Un enfant de trois ans a perdu la vie des suites d'une diphtérie en Belgique. La petite fille n'était vraisemblablement pas vaccinée.

Belgique : un enfant de trois ans décède de la diphtérie Anna Reed/AP/SIPA

  • Publié 18.03.2016 à 18h02
  • |
  • |
  • |
  • |


Un enfant âgé de trois ans est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi à l'hôpital universitaire d'Anvers (UZA), en Belgique, des suites d'une diphtérie. A ce jour, la cause de la contamination n'est pas encore connue. La petite fille, admise à l’hôpital le XX mars, n’était vraisemblablement pas vaccinée.

« L'enfant est passé à travers les mailles du filet de la vaccination. Les parents ont-ils oublié ou pensaient-ils que la vaccination n'était pas importante? Etaient-ils opposés aux vaccins? On l'ignore encore », a expliqué Joris Moonens, porte-parole de Vlaams Agentschap Zorg & Gezondheid (Agence flamande de la Santé), cité par La Libre.

Infection hautement contagieuse

La diphtérie est une maladie contagieuse causée par une Corynébactérie du complexe diphtheriae (Corynebacterium diphtheriae, Corynebacterium ulcerans, Corynebacterium pseudotuberculosis). Ces trois espèces de bactéries produisent la toxine diphtérique, qui s'attaque aux tissus et aux organes. La principale manifestation de la diphtérie est une infection des voies respiratoires supérieures qui peut conduire à la paralysie du système nerveux central ou bien du diaphragme et de la gorge, entraînant la mort par asphyxie.

La maladie a pratiquement disparu en Belgique grâce à l'existence d'un vaccin, composé de la toxine diphtérique purifiée et inactivée ; 99% des bébés sont vaccinés contre cette infection. L’agence sanitaire flamande a souligné ce jeudi que si les enfants vaccinés étaient effectivement porteurs du germe, il n’en résultera pour eux aucune séquelle. Le seul risque étant qu'ils puissent transmettre la bactérie à d'autres personnes peu ou pas vaccinées.

L’infection à C. diphtheriae est hautement contagieuse. Le mode de transmission se fait par voie aérienne lors de contacts directs avec des malades ou des porteurs sains. L’infection à C. ulcerans est transmise par ingestion de lait cru ou par contact avec des animaux de compagnie, eux-mêmes souvent asymptomatiques. L’infection à C. pseudotuberculosis, très rare, est le plus souvent due à des contacts avec des chèvres.

En France, aucun cas autochtone depuis 1989

En France, la vaccination contre la diphtérie fait partie des vaccins obligatoires. Grâce à une bonne couverture vaccinale (98,5 %) la maladie a été bien contrôlée en France. Le dernier cas autochtone déclaré, lié à C. diphtheriae, date de 1989, précise l’Institut Pasteur sur son site. Après plus de 10 ans sans aucun cas notifié, huit cas d’infection à C. diphtheriae (cinq cas d’angine diphtérique et trois cas de diphtérie cutanée) ont été rapportés entre 2002 et 2012. Tous sont des cas importés chez des sujets incomplètement ou non vaccinés. Aucun des cas n’est décédé.

Par ailleurs, 21 cas autochtones de diphtérie à C. ulcerans ont été signalés en France depuis le début des années 2000 (7 cas d’infections respiratoires, 13 cas d’infections cutanées, et 1 cas d’infection ganglionaire). Parmi ces 21 personnes, 15 avaient un animal domestique ou un contact avec des animaux domestiques.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité