Publicité

QUESTION D'ACTU

Association Française des aidants

Les aidants de proches malades négligent leur santé

Près de la moitié des aidants auraient des problèmes de santé qu’ils n’avaient pas avant la maladie de leur proche. Un sur six déclare des douleurs physiques. 

Les aidants de proches malades négligent leur santé ©Stocklib

  • Publié 13.03.2016 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Courses, visites chez le médecin, ménage, démarches administratives, mais aussi aide pour laver, habiller, ou nourrir, la dévotion des aidants est souvent sans limite. Parce qu'ils ont un proche malade ou âgé beaucoup de femmes notamment (57 % des aidants) donnent sans compter. Au risque de s'oublier parfois....
Il arrive en effet souvent que les aidants, par surinvestissement et manque de temps, mettent à l’écart leur propre santé.
Pour quantifier ce phénomène, l’Association Française des Aidants a mené une enquête (1) auprès de 200 d'entre eux. Les résultats rapportés ce jeudi sont édifiants.

L'apparition de douleurs physiques  

Presque la moitié des sondés déclarent avoir des problèmes de santé qu’ils n’avaient pas avant d’être aidant. Ils sont même 63,5 % à indiquer « avoir des douleurs physiques depuis qu'ils sont aidants ».
Peut-être soulager ces maux, près de 25 % disent avoir augmenté leur consommation de médicaments depuis qu'ils sont aidants.
Ces derniers cherchent sans doute également à soigner d'autres troubles puisqu'ils sont par exemple 61% à avoir des problèmes de sommeil et à 59% à  déclarer « se sentir seuls » depuis qu'ils sont aidants. 
Dans son rapport sur le sujet publié également aujourd'hui, l'Association Française des aidants précise en effet que des études ont déjà montré qu'une grande partie des aidants, notamment ceux qui cohabitent avec la personne malade, augmentent leur consommation de médicaments, « qu’il s’agisse de somnifères, d’antidépresseurs ou de tranquillisants ».

La santé des aidants oubliée des professionnels ?

Plus inquiétant encore, les problèmes de santé des aidants semblent peu pris en compte par les professionnels. Tout d'abord parce que beaucoup d'entre eux paraissent dans le déni. 50 % des aidants ne parlent en effet pas des difficultés liées à leur rôle avec les professionnels de santé.
Un paradoxe puisque dans les mêmes proportions ils déclarent « se sentir rarement pris en compte » par ces derniers.

Pourtant, dans les faits, 70 % d'entre eux reconnaissent être suivis par des professionnels de santé, et 81 % sont en lien avec les soignants intervenant auprès de leur proche. Une preuve de plus que les 8,3 millions d'aidants français ne vont pas bien.
 

(1) L'enquête a été menée par l’Association Française des Aidants en partenariat avec l’Union Nationale des Réseaux de Santé (UNR.Santé) auprès de 200 aidants (74 hommes et 126 femmes) de 68 ans en moyenne, le plus jeune ayant 14 ans, le plus vieux 92 ans.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

 

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité