Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude française

Microbiote : des virus dormants mais toujours menaçants

Les virus dormants résidant dans nos intestins se réveillent parfois. D’après une étude française, certains se réveillent bien plus fréquemment que supposé jusqu’ici.

Microbiote : des virus dormants mais toujours menaçants LANCELOT FREDERIC/SIPA

  • Publié 15.02.2016 à 18h51
  • |
  • |
  • |
  • |


La compréhension du microbiote vient d’avancer d’un pas. Les virus qui interagissent avec les bactéries sont bien plus actifs que ce que pensaient les chercheurs jusque là. Une équipe de l’Institut national de recherche en agronomie (Inra) vient de le démontrer dans la revue PLOS Genetics. Cette observation pourrait bien changer en profondeur la façon dont nous comprenons le délicat équilibre de la flore intestinale.

 

50 fois plus actif

Les auteurs ont modélisé le comportement d’un virus chez des souris ne possédant que deux souches de la bactérie Escherichia coli dans son tube digestif. L’objectif était de comprendre l’action d’un certain type de virus appelé bactériophage, qui n’infecte que les bactéries : le prophage. Chez les souris de laboratoire, certaines souches d’E. coli possédaient le prophage lambda à l’état dormant, d’autres non.

Mais ces travaux révèlent que la science avait jusqu’ici tout faux. En fait, le prophage lambda se réveille 50 fois plus fréquemment que supposé. Sur une période de deux jours, il se propage aux bactéries voisines et les détruit. Une fois sur cinq, il s’installe dans une nouvelle cellule hôte, où il retourne à l’état dormant. Là encore, la fréquence est plus élevée que ce qui avait été décrit.

200 espèces de bactéries

Cette découverte risque d’avoir une portée non négligeable car les intestins d’un être humain contiennent 200 espèces de bactéries. A chacune d’entre elles sont associés un ou plusieurs virus à l’état dormant – mais qui peuvent se réveiller, tout comme le prophage associé à E. coli. De tels résultats doivent donc être pris en compte par les équipes qui étudieront la dynamique du microbiote intestinal.

Les chercheurs doivent encore comprendre pourquoi ce phage se réveille, et comment ce phénomène peut affecter l’équilibre de la flore digestive. Mais ils supposent qu’il peut être impliqué dans les mécanismes de déséquilibre.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité