Publicité

QUESTION D'ACTU

Acides gras

Grossesse : équilibrer les appports en oméga 3 et 6 est bénéfique pour le foetus

Une consommation déséquilibrée d'oméga-3 et d'oméga-6 provoquerait des dysfonctionnements cérébraux chez le foetus, selon une étude. 

Grossesse : équilibrer les appports en oméga 3 et 6 est bénéfique pour le foetus Jo Christian Oterhals - Flickr

  • Publié 19.01.2016 à 11h50
  • |
  • |
  • |
  • |


La consommation de poissons gras, riches en oméga-3, révèle régulièrement ses bienfaits. Cette fois, c'est une étude japonaise qui montre que ces aliments pourraient aussi bénéficier au développement de l'enfant in-utero, et au-delà. Les résultats sont parus dans la revue Stem Cells

Les acides gras oméga-6 et oméga-3 sont des nutriments essentiels au corps. Si notre alimentation moderne regorge d'oméga-6, elle offre néanmoins trop peu d'oméga-3. Un équilibre entre les deux semble nécessaire.

Des cerveaux plus petits

Des recherches précédentes sur la consommation d'huiles riches en omégas au cours de la grossesse ont montré l'importance d'équilibrer les apports en acides gras oméga-6 et oméga-3 pour améliorer les fonctions cérébrales des enfants. Mais les scientifiques n'arrivaient pas à expliquer ce fait.

Une équipe de l'université de Tohoku au Japon a creusé cette question. Au cours de l'expérience, un groupe de souris gestantes ont été nourries avec une alimentation déséquilibrée -  riche en oméga-6, mais pauvre en oméga-3. 

Or, à la naissance des petits rongeurs, les chercheurs ont remarqué qu'ils avaient non seulement des cerveaux plus petits, mais aussi, qu'ils manifestaient un comportement émotionnel anormal. Ils montraient également plus d'anxiété à l'âge adulte. Pourtant, ces souriceaux ont été nourris de façons équilibrée après leur naissance. 

Poissons, fruits secs et céréales

À l'aune de ces résultats, les chercheurs suggèrent que ce fonctionnement anormal du cerveau a été causé par le vieillissement prématuré des cellules souches neurales fœtales, les cellules qui produisent les cellules cérébrales, en réponse au déséquilibre d'oméga-6 et oméga-3 de l'alimentation.

L'équipe en a conclu qu'une consommation excessive d'oméga-6 par la mère pendant sa grossesse et des niveaux trop faibles d'oméga-3 pourrait avoir des effets sur la santé mentale de sa descendance, et qu'un équilibre de ces deux types d'acides gras essentiels pourrait au contraire améliorer la santé des enfants.

A noter que les poissons (maquereau, saumon, hareng, thon blanc, sardine) et les huiles végétales (lin, colza, chanvre...) sont riches en oméga-3, tout comme les fruits secs oléagineux. On trouve des oméga-6 en quantité dans la plupart des huiles végétales et céréales (arachide, tournesol, carthame, sésame, huile de maïs, huile de noix), mais aussi dans les œufs et certaines viandes rouges.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité