Publicité

QUESTION D'ACTU

Huiles végétales et poissons gras

Les omégas 3 retardent de 2 ans le vieillissement du cerveau

Les acides gras oméga 3 sont excellents pour retarder le vieillissement naturel et prématuré du cerveau, selon une étude. Les patients atteints d'Alzheimer en tirent aussi des bénéfices.

Les omégas 3 retardent de 2 ans le vieillissement du cerveau ANGOT/SIPA

  • Publié 23.01.2014 à 15h35
  • |
  • |
  • |
  • |


Les omégas 3, ne sont pas seulement bons pour le coeur. Une étude, parue ce 22 janvier dans le journal de l'Académie américaine de Neurologie, Neurology, affirme qu'un niveau élevé de ces acides gras permet de retarder la destruction des cellules du cerveau liée au vieillissement ou à la maladie d'Alzheimer.

 

Un cerveau 0,7% plus développé

Des chercheurs de l'université de Dakota du Sud (Etats-Unis), ont effectué des analyses sanguines auprès de plus de 1 100 femmes, afin d'examiner le niveau d'acides gras EPA et DHA. Ces deux acides gras sont produits par le corps lorsqu'il assimile les omégas 3. Huit ans après ces analyses, les femmes ont subi une IRM (imagerie à résonance magnétique) pour mesurer le volume du cerveau. Selon l'université McGill, à partir de 14 ans, une personne en bonne santé perdrait 2% de volume et de poids chaque décennie. Mais les patients atteints d'Alzheimer subissent une destruction plus rapide des cellules cérébrales.

 

Un haut niveau d'omégas 3 dans le sang est associé à un plus grand volume cérébral à un âge avancé, affirment les chercheurs. Les bénéfices peuvent aller jusqu'à deux années de délais dans le vieillissement cérébral. Les femmes avec le plus d'omégas 3 dans le sang avaient les cerveaux les plus développés. Une dose deux fois plus élevée (7,5 contre 3,4) est associée à un volume cérébral 0,7% plus grand.

 

Poissons gras et huiles végétales

« Ces plus hauts niveaux d'acides gras peuvent être obtenus à travers les habitudes alimentaires et la consommation de compléments, et les résultats suggèrent que l'effet sur le volume du cerveau revient à retarder d'un ou deux ans la perte normale des cellules cérébrales qui apparaît avec le vieillissement », précise le Dr James Pottala, auteur de l'étude. Les omégas 3 se trouvent principalement dans les poissons gras (saumon, maquereau, thon rouge et blanc...) et huiles de poissons gras. Il faut en consommer 2 à 3 fois par semaine pour parvenir à la dose idéale, entre 500 et 1 000 mg par jour.

 

On trouve aussi ces acides gras dans les huiles végétales (lin, canola, soja) et les noix de Grenoble. L'Agence nationale de sécurité de l'Alimentation (Anses) signale qu'en France, la plus grosse source d'omégas 3 se situe dans les produits animaux terrestres, à moindre teneur mais beaucoup plus consommés. Le site propose un tableau des produits, avec leur teneur en EPA et en DHA, ainsi qu'un tri par type d'aliments. Il est également possible de les consommer sous forme de compléments alimentaires.

 

Les acides gras omégas 3 sont très bons pour la santé. Grâce à de bons niveaux sanguins, l'hippocampe est également préservé. C'est la première zone du cerveau à être touchée chez un patient souffrant d'Alzheimer. Mais l'ensemble du corps bénéficie de ces acides gras. Selon l'Anses, ils ont des effets bénéfiques pour la santé cardiovasculaire et protègent de l'inflammation.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité