Publicité

QUESTION D'ACTU

Seuil épidémique franchi

Gastro-entérite : la Lorraine est la région la plus affectée

Le seuil épidémique a été franchi pour les cas de diarrhée aiguë en France au cours de la semaine du 4 au 10 janvier. La région la plus touchée est la Lorraine.

Gastro-entérite : la Lorraine est la région la plus affectée Capture d'écran : site de l'InVS

  • Publié 15.01.2016 à 17h18
  • |
  • |
  • |
  • |


De quoi affoler les hypocondriaques. Comme l'ont prévu les épidémiologistes, l'épidémie de gastro-entérite est sur la bonne voie en France métropolitaine. Au cours de la semaine du 4 au 10 janvier 2016, le taux d’incidence des cas de diarrhée aiguë vus en consultation de médecine générale a été estimé à 232 cas pour 100 000 habitants, soit 151 000 nouveaux cas !

Le taux est en augmentation par rapport à la semaine précédente, et au-dessus du seuil épidémique (207 cas pour 100 000 habitants). Dans son bulletin hebdomadaire, l'Institut de Veille Sanitaire (InVS) précise toutefois qu'il faudra attendre « une seconde semaine consécutive au-dessus du seuil épidémique pour confirmer l’arrivée de l’épidémie ».



Le Nord et l'Est durement touchés 

A l'échelle régionale, les taux d’incidence les plus élevés ont été relevés en : Lorraine (451 cas pour 100 000 habitants), Limousin (407) et Provence-Alpes-Côte-d’Azur (395).
Il y a quelques jours, le seuil épidémique de gastro-entérite avait déjà été atteint dans trois régions de l'Hexagone : l’Alsace, le Languedoc-Roussillon et le Centre.
Concernant les cas rapportés, l’âge médian des patients était de 25 ans (ils vont de 4 mois à 96 ans). Et les hommes représentaient 51 % des cas. Une nouvelle rassurante cependant, « les tableaux cliniques rapportés par les médecins Sentinelles ne présentaient pas de signe particulier de gravité : le pourcentage d’hospitalisation a été estimé à 0,4 % », écrit l'Institut.


Source : InVS

Enfin, selon le modèle de prévision mis au point par l'InVS, le niveau d’activité des diarrhées aiguës devrait continuer d’augmenter cette semaine, « et confirmer le démarrage de l’épidémie (deux semaines consécutives de dépassement du seuil) », conclut le bulletin hebdomadaire.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
 

Découvrez notre dossier pour mieux comprendre la gastroentérite de l’enfant :

Posté par Pourquoidocteur sur dimanche 17 janvier 2016
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité