Publicité

QUESTION D'ACTU

5ème édition

GrippeNet : quand les usagers font avancer les recherches sur la grippe

Grâce à GrippeNet.fr, les internautes participent à une meilleure connaissance de la grippe et de sa prise en charge. L'an dernier, 6 600 personnes y ont participé.

GrippeNet : quand les usagers font avancer les recherches sur la grippe OJO Images / Rex Featur/REX/SIPA

  • Publié 27.11.2015 à 19h37
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour faire progresser la recherche sur la grippe, les internautes français sont appelés à participer à la cinquième saison de GrippeNet.fr. Lancé il y a 4 ans par l’équipe du réseau Sentinelles et l’Institut de veille sanitaire (InVS), ce site internet permet de compléter les données collectés auprès des médecins libéraux et des hôpitaux. Il s'insère dans le projet de recherche européen Influenzanet qui centralise les informations amassées chez nos voisins des Pays-Bas, Portugal, Belgique, Italie, Royaume-Uni et Espagne.

« Les données recueillies permettent d’entreprendre des travaux de recherche (au niveau national et européen) pour tenter de mieux comprendre la grippe (recherche de facteurs de risque, recours aux soins de santé, impact de la vaccination, diffusion de la maladie à l’échelle européenne…), mais aussi de suivre l’évolution de l’épidémie au sein de la population », explique l’Inserm dans un communiqué.

 

 

Soutenir des projets de recherche

De fait, grâce à ces différentes informations, de nombreux projets ont pu aboutir. Les chercheurs ont par exemple pu évaluer l’opinion du vaccin antigrippal dans la population. Les résultats ont montré que les Français étaient peu nombreux à être contre le vaccin (22 %). En revanche, autant de Français avaient une opinion neutre ou favorable (39 %).

A partir de l'édition de l’an dernier – 6 600 personnes ont participé -, ils ont pu estimer l'importance du recours au médecin généraliste lorsque des symptômes grippaux et mettre en évidence que les personnes les plus à risques de complications n’ont pas plus consulté leur médecin que les autres participants. Au cours de la saison 2014-2015, seuls 37 % des participants présentant un syndrome grippal (fièvre, courbatures, toux…) ont consulté un médecin.

Les femmes enceintes, personnes à risques de complications et ciblées par les campagnes de vaccination, ont également fait l’objet d’une étude. Celle-ci cherchait à évaluer la couverture vaccinale. Elle a mis en évidence que moins de 4 femmes enceintes sur 10 ont été vaccinées contre la grippe saisonnière l’an dernier.

Pas besoin d'être malade

Pour que les estimations réalisées à partir du système GrippeNet.fr soient les plus fiables possibles, une participation importante est nécessaire. Chacun peut participer, quel que soit son âge et sa nationalité. « Nul besoin d’être malade », ajoute l’Inserm.

Après avoir rempli un premier questionnaire, les participants recevront dans leur boîte mail un bref formulaire pour savoir si des symptômes grippaux se sont manifestés depuis leur dernière connexion. Les données sont anonymes. Immédiatement analysés, elles contribuent en temps réel à la surveillance de la grippe en France. A tout moment, les participants peuvent quitter l’étude, il suffit de le signaler sur le site.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité