Publicité

QUESTION D'ACTU

Rapport de l’Assurance maladie

Les cancers d'origine professionnelle progressent de 10 %

Les courbes s'inversent : alors que les cancers attribuables à l’amiante reculent, ceux liés à d’autres causes progressent. Mais les premiers représentent encore 81 % des cas.  

Les cancers d'origine professionnelle progressent de 10 % DURAND FLORENCE/SIPA

  • Publié 12.11.2015 à 18h29
  • |
  • |
  • |
  • |


Les troubles musculo-squelettiques font grincer les actifs. Selon les derniers chiffres de la branche « Risques professionnels » de l’Assurance maladie, ils représentent 87 % des maladies d’origine professionnelle. Une part massive et qui repart à la hausse en 2014.

Les maladies professionnelles sont en légère hausse par rapport à 2013, alors qu’elles avaient amorcé une baisse depuis 2011. La faute revient principalement aux troubles musculo-squelettiques (TMS), qui se développent avec la répétition de mauvais mouvements pendant des années.
Le secteur primaire est largement représenté parmi les victimes : industrie agro-alimentaire, automobile et métallurgie, mais aussi BTP sont durement touchés par ces affections des muscles, des tendons, des nerfs, des articulations et des os.
Le tertiaire n’est pas épargné, comme en attestent les données de l’Assurance maladie. Les salariés de la grande distribution et du secteur de l’aide et des soins à la personne consultent régulièrement pour des TMS.



Les cancers liés à l’amiante reculent

Le rapport souligne une recrudescence des cas de gale parmi les actifs du milieu hospitalier et de l’hébergement médico-social, ainsi qu’un nombre toujours soutenu de maladies psychiques d’origine professionnelle. En 2014, 315 cas ont été reconnus.

Les maladies liées à l’amiante sont également très présentes dans les registres français : 7 % de la population active est touchée. Les cancers sont loin d’être épisodiques dans ce dossier : ceux attribuables à cet isolant sont très majoritaires (81 %), bien qu’ils marquent un recul.
Mais la tendance est plutôt rassurante face aux autres tumeurs d’origine professionnelle, qui se distinguent par une progression de 10,3 % par rapport à l’année précédente. Dans cette catégorie, les cancers de la vessie sont les plus fréquents, suivis de ceux causés par les poussières de bois.



750 000 sinistres au total

Mais l’immense majorité de l’activité de la branche « Risque professionnels » reste les accidents du travail. En 2014, l’Assurance maladie en a dénombré 34 ayant entraîné un arrêt pour 1 000 salariés. La manutention figure en tête des causes, avec la moitié des incidents, suivie des chutes de plain-pied ou de hauteur.

Si le BTP voit le nombre d’accidents reculer, la fréquence reste extrêmement élevée, notamment dans les travaux de charpente et de couverture. En moyenne, deux fois plus d’incidents sont dénombrés que dans la population active générale. En revanche, c’est dans le secteur de l’aide et des soins à la personne que la hausse est la plus marquée (+6 %).


Au total, 750 000 sinistres (accidents du travail, de trajet et maladies professionnelles) ont nécessité un arrêt de travail ou une incapacité permanente. Le poids sur le budget de l’Assurance maladie n’est pas négligeable : 3,7 milliards d’euros ont été déboursés.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité