Publicité

QUESTION D'ACTU

518 hospitalisations en 1 an

Monoxyde de carbone : l'INPES alerte sur ce danger sournois

Chaque année, des millers de personnes sont intoxiquées au monoxyde de carbone. Pour éviter la formation de ce gaz, il est important de faire vérifier tous les ans son installation de chauffage. 

Monoxyde de carbone : l'INPES alerte sur ce danger sournois Capture d'écran dépliant INPES - Pascal Finjean, Contre Fish

  • Publié 19.10.2015 à 18h40
  • |
  • |
  • |
  • |


Invisible, inodore et non irritant, le monoxyde de carbone (CO) s’invite silencieusement dans nos maisons lorsque les températures baissent. Chaque année d’octobre à mars, ce gaz est responsable de milliers d’intoxications entraînant une centaine de morts. En France, c’est la première cause de mortalité par toxique. Pourtant, des gestes simples peuvent réduire le risque d’intoxication, comme le rappelle l’Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES).

Pendant l’hiver, il est tout à fait normal d’allumer le chauffage ou faire un feu dans sa cheminée. Toutefois, le monoxyde de carbone peut se dégager des chaudières et chauffe-eau ou encore des cuisinières mal entretenues (fonctionnant au gaz, bois, charbon, essence ou encore éthanol). Il est par ailleurs important de souligner que le monoxyde de carbone n’est pas produit par les appareils électriques.

Tue en moins d'une heure

Pour limiter les risques, l’INPES recommande de faire vérifier tous les appareils de chauffage, de production d’eau chaude ainsi que les conduits de fumée par un professionnel qualifié. Malgré le froid, aérer au moins 10 minutes toutes les pièces de la maison et ne jamais boucher les entrées et sorties d’air. L’institut rappelle également que les chauffages d’appoint ne sont pas conçus pour rester allumés toute la journée mais seulement deux heures consécutives par jour.

Ces recommandations sont loin d’être anodines et les dangers sont réels. Depuis le 1er septembre 2015, 42 personnes ont été hospitalisées en urgence, dont une est décédée. Le monoxyde de carbone se diffuse très vite et peut tuer en moins d’une heure. Il provoque l’intoxication en se fixant aux globules rouges, ce qui aboutit à l’asphyxie.
« Maux de tête, nausées, vomissements sont les symptômes qui doivent alerter, indiquent l’INPES. Si ces symptômes sont observés chez plusieurs personnes dans une même pièce ou qu’ils disparaissent hors de cette pièce, cela peut être une intoxication au monoxyde de carbone ». Dans ce cas, il faut ouvrir les portes et les fenêtres, arrêter les appareils de chauffage et/ou de cuisson sortir de la maison et appeler les secours. Le retour au domicile ne pourra se faire sans l'aval des secours. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité