Publicité

QUESTION D'ACTU

800 millions de personnes en souffrent

Faim dans le monde : le changement climatique va accélérer le processus

Pour sa cinquième édition, le Baromètre de la faim met en lumière les liens étroits entre les changements climatiques et l'insécurité alimentaire. 

Faim dans le monde : le changement climatique va accélérer le processus GOUPIL RODOLPHE/SIPA

  • Publié 19.10.2015 à 17h41
  • |
  • |
  • |
  • |


Aujourd’hui dans le monde, 795 millions d’enfants, de femmes et d’hommes souffrent de la faim. Mais si aucun effort n’est fait pour lutter contre les changements climatiques, l’insécurité alimentaire deviendra la réalité de plus d’un milliard de personnes sur Terre d’ici 2080, alerte la cinquième édition du Baromètre de la Faim.

A la veille de la COP 21, la coalition des 13 organisations à l’origine de ce baromètre, dont la Croix-Rouge Française ou le Secours Catholique, interpelle les décideurs et souligne la nécessité de prendre en compte la dimension environnementale dans la lutte contre la faim.

Faim et conflits armés

De fait, les inondations à répétition, les périodes de sécheresse de plus en plus longues ont une incidence directe sur les récoltes et l’accès à l’alimentation, ce qui impacte inéluctablement la santé. Selon le Baromètre de la Faim 2015, près d’un tiers de la population mondiale souffre de carences en nutriments, dont 98 % vit dans des pays pauvres.

Selon le Baromètre de la faim 2015, les pays où l’indice de la faim (GHI) est le plus élevé sont concentrés sur le continent africain et l’Asie du sud. « Les pays présentant les scores de GHI les plus importants, et donc, les niveaux de faim les plus élevés, sont la République Centrafricaine, le Tchad et la Zambie », indiquent les auteurs. Ces derniers précisent qu’il n’est pas étonnant que ces états africains soient fortement touchés par la faim, étant donné l’instabilité politique qui y règne. « Les conflits armés et la faim sont étroite­ment liés. En général, les pays avec les plus mauvais scores GHI sont en guerre ou en sortent tout juste », précisent-ils.

Les pays du Nord sont aussi concernés

Ce sont d’ailleurs ces régions du monde qui seront les premières touchées par la hausse des catastrophes naturelles qui ont déjà doublé en vingt ans. En effet, si la température grimpe encore de 2 degrés, l’Afrique et l’Asie du sud seront les régions les plus affectées par le changement climatique. On estime qu’en 2030, le rendement agricole diminuera de 20 % en Afrique subsaharienne. En conséquence, environ 1 milliard de personnes seront des réfugiés climatiques en 2050, dont une majorité de ruraux.

Cependant, la malnutrition et l’insécurité alimentaire ne sont pas seulement un enjeu dans les pays pauvres. Dans les régions développés comme l'Union Européeene ou les Etats-Unis, le droit à l'alimentation est là aussi bafoué. Des estimations montrent qu’en France, environ 6 millions de personnes sont en insécurité alimentaire pour raisons économiques. Et parmi eux, près de 4 millions ont eu recours à l’aide alimentaire. Toutefois, « les personnes reçues par les associations ne donnent qu’un aperçu restreint de l’insécurité alimentaire dans les pays du Nord », relève le Baromètre ajoutant que « l’absence d’un état des lieux com­plet empêche la prise de conscience du phénomène croissant d’insécurité alimentaire dans ces pays ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité