Publicité

QUESTION D'ACTU

Technique indolore

Parkinson : la stimulation magnétique améliore les troubles moteurs

Chez les patients atteints de la maladie de Parkinson, les troubles de la marche et de l'équilibre sont atténués par la stimulation magnétique transcrânienne. 

Parkinson : la stimulation magnétique améliore les troubles moteurs SIPANY/SIPA

  • Publié 01.09.2015 à 17h09
  • |
  • |
  • |
  • |


Les difficultés à la marche sont un handicap important pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson. La perte d’équilibre accentue un peu plus ce trouble. Pour aider les malades à récupérer un peu de mobilité, la stimulation cérébrale via des électrodes implantées dans le cerveau semble efficace. Mais une technique moins invasive s’avère également prometteuse, rapportent ce mardi des chercheurs sud-coréens dans le journal Restorative Neurology and Neuroscience.

Les chercheurs de l’École de médecine de l’université Sungkyunkwan à Séoul ont testé la simulation magnétique transcrânienne répétitive (SMTr) chez 17 patients parkinsoniens. Cette méthode de stimulation indolore consiste à appliquer sur le cuir chevelu d’un patient une bobine de cuivre faisant office de gros aimant capable de moduler l’activité de certains neurones des aires motrices du cerveau.

Efficace au bout de 5 séances

A raison de 5 séances au cours d’une semaine, les participants ont été traités réellement ou fictivement (effet placebo) par un courant de haute fréquence. Ni les médecins, ni les patients ne savaient qui avaient reçu on non ces ondes. Au cours d'une séance de 20 minutes, la machine délivre 1 000 pulsations de 10 Hz au niveau du cortex moteur.

Pour évaluer les troubles de la motricité et leur évolution suite aux séances, les patients ont été examinés au début de l’étude, après la semaine de stimulation, puis une semaine après les séances. Tout au long de l’expérience, les patients ont continué à prendre leur traitement.

Selon les observations, les patients ayant été réellement traités présentent moins de troubles de la marche et un meilleur équilibre comparés au groupe placebo. Un bénéfice encore perçu une semaine après le traitement par SMTr.

Dépression, schizophrénie

Cette intervention est également réalisée chez les personnes atteintes de dépression pour qui les traitements classiques ne fonctionnent plus. En France, les principaux CHU se sont dotés de cet appareil (Nantes, Marseille, Grenoble ou Lyon). La SMTr paraît également efficace pour lutter contre certains symptômes de la schizophrénie, comme les hallucinations auditives ou l’anxiété.

Toutefois, la sécurité sociale ne prend pas en charge cet acte, car peu d'études d'ampleur et menées sur le long terme sont disponibles. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité