Publicité

QUESTION D'ACTU

Réadaptation post AVC

La stimulation magnétique pour aider les victimes d'un AVC

Selon une étude russe présentée au congrès mondial de neurologie, la stimulation magnétique transcrânienne aiderait les victimes d'AVC à récupérer de la motricité. 

La stimulation magnétique pour aider les victimes d'un AVC SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 01.10.2013 à 18h29
  • |
  • |
  • |
  • |


La stimulation magnétique transcranienne s'avère utile pour aider les personnes victimes d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Selon une étude russe présentée au dernier congrès mondial de neurologie à Vienne, cette technique non invasive, qui consiste à stimuler certaines zones du cerveau par des ondes magnétiques, pourrait aider à récupérer de la motricité, et à limiter la douleur.

Chez les victimes d'un AVC, l'activité dans l'hémisphère affecté est perturbée non seulement par les lésions dues à l'AVC proprement dit, mais également par la réaction de l'hémisphère non affecté, qui tente de limiter les dommages... Cet effet limitant, bien que bénéfique au stade initial après un AVC, peut ensuite être néfaste car il interfère avec la capacité du cerveau à récupérer ses qualités  fonctionnelles. La stimulation magnétique transcrânienne répétitive aiderait l'hémisphère affecté à réparer les dommages de l'AVC, tout en réduisant l'effet limitant sur la récupération causé par l'hémisphère non endommagé.

Pour le vérifier, l’équipe du Pr Alexander Chervyakov, de l’Académie de Moscou, a mené une étude contrôlée et randomisé sur 22 personnes qui avaient subi un accident vasculaire cérébral ischémique depuis une durée variant de 8 jours à 3 ans. Avec ce travail, les chercheurs ont comparé l’efficacité de la technique par rapport à un placebo, et ont évalué l’innocuité et la tolérance de la stimulation magnétique transcranienne répétitive comme thérapie de réadaptation.
Les 22 malades ont été répartis de façon aléatoire entre quatre groupe : le groupe contrôle, un groupe dont l’hémisphère non affectée a été traité par stimulation basse fréquence (1 Hz) pendant 20 minutes, un autre dont l’hémisphère affectée a été traitée par stimulation haute fréquence ( 10 Hz) pendant quelques secondes, dix fois avec un intervalle de dix minutes, et un dernier groupe qui a reçu la combinaison des deux techniques de stimulation.

D’après les résultats présentés au congrès mondial, ceux qui ont reçu à la fois la stimulation de faible fréquence de l' hémisphère sain et la stimulation de haute fréquence dans l'hémisphère affecté ont eu une reprise significative de la motricité. Chez ces personnes, les chercheurs ont aussi observé une amélioration dans les activités de la vie quotidienne.
Cependant, ces traitements ont provoqué des maux de tête chez 24% des malades. Si les auteurs de ce travail ont appelé à de nouvelles recherches sur cette technique, ils ont estimé qu’elle pourrait être indiquée pour les victimes d’AVC peu sensibles à la rééducation classique.

Rappelons que la stimulation magnétique trasncranienne a été étudiée dans le traitement de nombreuses pathologies, notamment la dépression, les acouphènes et les troubles du mouvement.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité