Publicité

QUESTION D'ACTU

Réduire les maladies cardiovasculaires

Rester debout pour vivre en meilleure en santé

Une étude australienne montre que rester debout ou marcher au moins deux heures par jour permet de réduire les risques de déveloper une maladie cardiovasculaire. Des gestes simples pour lutter contre la sédentarité. 

Rester debout pour vivre en meilleure en santé JAUBERT/SIPA

  • Publié 03.08.2015 à 11h12
  • |
  • |
  • |
  • |


Rester debout ou marcher quelques minutes par jour au lieu de passer des heures assis contribuerait à vivre plus longtemps et en bonne santé. Telle est la conclusion d’une étude australienne publiée dans l’European Heart Journal. Celle-ci montre que pour réduire les risques liés à la sédentarité, notamment cardiovasculaires, la station debout est un bon début.

Pour réaliser leurs travaux, les chercheurs de l’université du Queensland ont suivi près de 700 hommes et femmes en bonne santé, atteints de diabète et/ou obèses. Pendant plusieurs jours, ces participants ont porté un moniteur comptant leurs pas et enregistrant leur niveau d’activité et le temps où ils sont restés inactifs. Les scientifiques ont également collecté des échantillons de sang pour mesurer le taux de glucose plasmatique, de triglycérides (des lipides, ndlr) et de mauvais cholestérol.

Promouvoir les alternatives à la sédentarité

« Cette étude démontre que remplacer la position assise par la station debout diminue la glycémie à jeun, le taux de triglycérides et de mauvais cholestérol », rapporte le Pr Francisco Lopez-Jimenez, cardiologue à la Mayo Clinic (Minessota, États-Unis) dans un éditorial accompagnant l’étude. Cette dernière démontre également que marcher 2 heures par jour permet de réduire tous ces marqueurs biologiques des maladies cardiovasculaires. La marche est aussi fortement associée à un indice de masse corporelle (IMC) et un tour de taille réduits. En effet, les résultats de l’étude montre une différence d’environ 7 cm entre une personne qui marche et une personne préférant rester assise. Par ailleurs, les taux de glucose et de triglycérides étaient respectivement 11 % et 14 % plus faibles chez une personne active. « Plus important encore, remplacer la station debout par la marche favorise une meilleure régulation du poids, mais n’améliore pas nécessairement le taux de mauvais cholestérol », précise le spécialiste.

De nombreux travaux ont montré que la sédentarité, mal de notre société actuelle, fait le lit des maladies cardiovasculaires, du diabète de type 2, de l’obésité et de plusieurs cancers. Pour y faire face, l’activité physique et des exercices réguliers semblent inévitables. Mais pour le Pr Lopez-Jimenez et les auteurs de ces travaux, l’important est de promouvoir des alternatives à la sédentarité comme la station debout et la marche. Dans son éditorial, le spécialiste évoque la piste des tapis roulants au travail ou des bureaux adaptables pour travailler debout. De quoi faire se lever les millions d’Européens qui déclarent rester assis entre 3 et 7 heures par jour.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité