Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude de l'American College of Cardiology

Sédentarité : rester assis tue à petit feu

Une étude américaine a démontré que rester assis 11 heures par jour augmenterait de 40 % le risque de mort prématurée. Un conseil : levez-vous !

Sédentarité : rester assis tue à petit feu REX/Mood Board/REX/SIPA

  • Publié 19.05.2015 à 15h01
  • |
  • |
  • |
  • |


Devenir sédentaire a certes permis à l’espèce humaine d’évoluer, mais aujourd’hui, la sédentarité nous tue à petit feu ! C'est ce que concluent des scientifiques du Medical Wisconsin College.
Cette étude, menée sur près de 2 000 personnes âgées en moyenne de 50 ans, montre qu’en position assise, le corps brûle moins de graisse, mais aussi que la pression artérielle augmente tandis que le niveau d’insuline chute. Des modifications qui, à terme, augmentent le risque de mort prématurée.
Ces travaux, présentés en mars dernier à la 64e session scientifique annuelle de cardiologie de l’American College, à San Diego, ont été publiés dans la revue de l’American College of Cardiology.

40 % de risques supplémentaires de mort prématurée

En étudiant la fonction cardiaque et l'activité physique de plus de 2 000 personnes vivant à Dallas, les chercheurs ont découvert que chaque heure passée assis accroît la pression artérielle de 14 %. L’équipe de recherche a également découvert que la position assise prolongée augmente la calcification des artères coronaires, un facteur qui peut accroître le risque de crise cardiaque.
De plus, le risque de mort prématurée serait 40 % plus important chez une personne qui reste assise 11 heures par jour que par rapport à une personne qui ne s’assoit que 4 heures.

Pour parvenir à ces conclusions, l’équipe de Jacquelyn Kulinski a utilisé un accéléromètre, un dispositif permettant de suivre les mouvements, pour mesurer le temps passé assis et le temps où les personnes étaient actives. « Avec ce dispositif, nous étions en mesure de suivre les niveaux d’activité minute par minute », explique l’auteure des travaux.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Réduire le temps passé assis

Cette étude ouvre une perspective unique sur les effets de la sédentarité car elle relie la position assise avec le risque de maladie cardiaque. En changeant les habitudes, les chercheurs pensent que cela inverserait les dommages causés au cœur. Pour Jacquelyn Kulinski, professeure adjointe en médecine cardiovasculaire au Medical College of Wisconsin et auteure de l’étude, « il est évident que l’exercice est important pour réduire le risque cardiovasculaire et améliorer la forme » des personnes qui sont trop souvent assises le lieu de travail.

Mais cette étude suggère que réduire le temps passé assis peut aussi représenter un plus dans la diminution du risque cardiovasculaire. « Je pense que l’étude offre un message prometteur », explique l’auteure. Pour cette dernière, réduire d’une à deux heures le temps que l’on passe assis dans la journée peut « avoir un impact significatif et positif sur votre santé cardiovasculaire ».
Pour vivre plus longtemps, il est donc « important d’essayer de bouger autant que possible chaque jour. Par exemple, faire une marche pendant la pause déjeuner, se lever et marcher lors des conversations téléphoniques, prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur et utiliser un podomètre pour mesurer le nombre de pas fait chaque jour », conseille Jacquelyn Kulinski.

 

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité