• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Alimentation

Sucres ajoutés : présents partout

Vidéo . Un peit comparatif en images met en avant les différences entre la concentration de sucres dans les produits naturels et dans les produits industriels. 

Sucres ajoutés : présents partout Prevention


  • Publié le 26.06.2015 à 14h53
  • |
  • |
  • |
  • |


L'abus de sucres raffinés n’est pas bon pour la santé. En plus de favoriser le diabète, ils seraient aussi l’un des principaux responsables de l’épidémie d’obésité qui guette les pays développés. Problème sanitaire majeur, le sujet a même été pris en main par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) qui souhaiterait voir divisée par deux la consommation de sucres dans le monde d’ici quelques années. Cette vidéo, réalisée par le magazine américain Preventionne devrait pas redorer l’image déjà assez écornée de ce condiment.
La vidéo présente durant deux minutes un petit comparatif entre la quantité de sucres présents dans les aliments naturels (les sucres saints, importants pour le bon fonctionnement de l’organisme) et dans les aliments industriels (sucres raffinés, qui n’apportent rien de bon au corps). Et les chiffres sont édifiants…

Selon les recommandations, il est conseillé de limiter sa consommation de sucres au cours d’une journée. En moyenne, une femme devrait en consommer au maximum 24 g et les hommes 36. Or lorsque l’on regarde les résultats du comparatif, de très nombreux produits raffinés atteignent très vite ce chiffre. Par exemple, une petite cuillère de confiture de fraises équivaut à 12 g de sucres, un yaourt plafonne à 18g alors qu’un verre de jus de raisin peut exploser jusqu’à 36 g. En plus d’alerter, cette vidéo rappelle l’impétueuse nécessité d’être vigilant, les sucres peuvent se cacher partout et sont nocifs consommés à grande échelle.  


Le sucre peut provoquer de graves maladies

Si les jus de fruits et les sodas sont particulièrement pointés du doigt, c’est surtout parce que leur consommation explose dans ces mois chauds d’été. Or, selon une récente étude qui analysait la consommation de soda de près de 3000 personnes, les risques de stéatose hépatique non alcoolique (SHNA) sont très élevés chez les gros buveurs.Cette lésion du foie, consécutive à une accumulation de graisses dans les hépatocytes, peut évoluer en cirrhose qui, elle, a des conséquences bien plus importantes, parfois mortelles.

Cette vidéo est une véritable ode au « manger sain ». On y voit en effet que les produits naturels non transformés sont moins riches en sucres mais remplis de vitamines importantes pour l’organisme.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES