Publicité

QUESTION D'ACTU

Baromètre Santé AXA Prévention

Activité physique : les Français ont relâché leurs efforts

D'après le Baromètre Santé des Français 2015, une majorité de Français se dit en bonne santé. Dans les faits, peu déclarent une conduite préventive face aux risques. 

Activité physique : les Français ont relâché leurs efforts SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 11.06.2015 à 07h33
  • |
  • |
  • |
  • |


En 2015, la moitié des Français se dit en bonne santé, c'est ce qui ressort du dernier Baromètre Santé menée par TNS Sofres (1) paru ce mercredi. Sur cet indicateur qui prend en compte le poids, la qualité du sommeil, le stress, la dépression, ou encore l’absence de maladies graves ou chroniques, le niveau est stable depuis 2012.

Les 16-25 ans et les mamans plus connectés

Mais du fait de cet état de bien-être général, les Français ont visiblement relâché les efforts. Dans ce sondage mené en ligne auprès de 1 000 personnes, 35 % des personnes interrogées se disent, en effet, peu actives pour leur santé. Un chiffre en hausse comparé à 2013 (31 %). Le fait d'agir activement pour sa santé prend en compte le tabac, la consommation d'alcool, la qualité de l'alimentation, la fréquence de grignotage, l'activité physique, l'intensité des relations sociales, et enfin le suivi médical.

Preuve de leur désintérêt pour la prévention, seuls 36 % des Français déclarent une activité physique d’intensité suffisante pour préserver leur santé (vélo, jogging, marche). 
Du coup, pour prendre soin d'eux, les Français miseraient-ils sur Internet ? Pas vraiment, le recours aux objets connectés (applis, traceurs, etc) reste marginal (11 %). 

Les 16-25 ans (21 %) et les jeunes mamans (22 %) sont plus courageux et geek. Pour ces patients connectés, les applications ont quatre principaux usages : le sommeil, le poids, un coaching, une activité physique quotidienne.

Quant aux autres, l'e-santé ne les a pas encore totalement convaincus puisqu'ils sont 42 % à estimer que leur santé s'est améliorée depuis l'utilisation d'un outil connecté. 29 % en ont parlé à leur médecin.  
Enfin, 78 % jugent les sites Internet de prévention santé fiables. 

(1) L'étude a été menée par TNS Sofres pour AXA Prévention. Elle s'est déroulée du 2 au 5 avril 2015 online, sur un échantillon national représentatif de 1 000 personnes (entre 18 et 75 ans) 

 

 

 

  

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité