Publicité

QUESTION D'ACTU

Epidémie

Chikungunya : deux enquêtes lancées à Tahiti

Chikungunya continue à sévir en Polynésie française. Deux enquêtes devraient permettre de mieux comprendre à quel point l'épidémie s'est propagée et comment la maladie évolue.

Chikungunya : deux enquêtes lancées à Tahiti AP/SIPA

  • Publié 16.05.2015 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Enquête au téléphone et face-à-face

Des enquêteurs traverseront tout Tahiti pour interroger des habitants préalablement choisis par tirage au sort. Les questions posées auront pour but d'en savoir plus sur la maladie et sur qui l'a contractée au sein de la population. À terme, l'idée est d'obtenir un chiffre précis du nombre de personnes ayant souffert de l'épidémie. Les enfants seraient notamment particulèrement touchés. 

Dans un deuxième temps, une enquête téléphonique sera menée auprès de la population qui a été touchée par le virus, pour déterminer la fréquences des formes subaigües et chroniques de la maladie. En effet, chikungunya peut persister sous une forme chronique, par des douleurs articulaires généralisées, même quand la fièvre est retombée. 

 

Et aussi en métropole

Un peu plus loin, en France métropolitaine, la recrudescence du moustique tigre Aedes albopictus, à l'origine de chikungunya, fait craindre une propagation plus étendue de l'épidémie, dans tout le territoire. 18 départements seraient aujourd'hui concernés, principalement dans le sud de la France, d'après le dernier bulletin épidémiologique hebdomadaire. À l'approche de l'été, une vigilance accrue s'impose. En Juillet dernier, plus de 100 cas avaient été enregistrés en métropole. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité