Publicité

QUESTION D'ACTU

Mesures de santé publique

Cannabis : quatre mesures pour dissuader les mineurs

Des chercheurs américains proposent des stratégies dissuasives pour limiter la consommation de cannabis chez les jeunes dans les États où son usage est légal.

Cannabis : quatre mesures pour dissuader les mineurs   John Chapple / Rex Feat/REX/SIPA

  • Publié 08.05.2015 à 13h26
  • |
  • |
  • |
  • |


Le cannabis est de loin la drogue illicite la plus consommée par les jeunes. Pour y faire face, notamment dans les États où son usage récréatif est autorisé, des chercheurs américains proposent 4 stratégies dissuasives. Ils ont publié leurs suggestions dans la revue Pediatrics.

Actuellement aux États-Unis, 4 États (Colorado, Washington, Alaska, Oregon) et même Washington DC, la capitale américaine, ont légalisé la consommation et la vente de marijuana pour les plus de 21 ans. Une dépénalisation du cannabis qui pourrait voir le jour dans d’autres États.
Pour les chercheurs de l’Université John Hopkins, la légalisation du cannabis dans ces régions « représente une fenêtre d’opportunité unique pour créer un cadre réglementaire qui minimise l’accès des jeunes ».

Prix élevés, boutiques mieux contrôlées 

Pour établir leurs recommandations, ils se sont inspirés des succès mais aussi des échecs de la législation en matière d’alcool et de tabac.

« Les recherches ont montré que les jeunes étaient particulièrement sensibles aux prix et ont tendance à diminuer leur consommation de cigarettes à des niveaux plus importants que les adultes lorsque les prix grimpent », explique Beth McGinty professeur au département de santé publique, une des auteurs de l’étude. En partant de ce constat, les chercheurs proposent d’utiliser les taxes et la fixation de prix élevés pour dissuader les jeunes.

Ils suggèrent également que l’accès au cannabis, notamment dans les points de vente légaux, soit strictement contrôlé. Une proposition motivée par la facilité qu’ont les mineurs à se procurer des cigarettes ou de l’alcool.
En effet, malgré l’interdiction de ventes de tabac au mineurs (moins de 18 ans en France et 21 aux Etats-Unis), l’accès a ces produits est très mal maîtrisé. Ce jeudi, Pourquoidocteur relayait justement une enquête menée dans l’hexagone qui montrait que 94 % des jeunes de 16-17 ans et plus de 70 % des 12-15 ans achètent leurs paquets de cigarettes chez un buraliste.
Pour les chercheurs américains, il s’agit donc de renforcer les mesures existantes et accroître la vigilance des autorités. Ils proposent, en outre, que les boutiques de cannabis soient installées loin des écoles et aires de jeux pour enfants. 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Interdire la publicité

D’après les chercheurs, des efforts doivent être faits pour prévenir l’ingestion accidentelle de marijuana et les risques éventuels pour les enfants. « Les législateurs doivent être conscients que les bonbons ou les gâteaux à base de marijuana sont très attrayants pour les enfants et les adolescents », affirme Colleen Barry, l’une des auteurs.
Ainsi, ils proposent d’imposer une signalétique claire et de limiter la concentration de THC (substance active dans le cannabis) dans ces produits. L’adoption de paquet avec des systèmes de sécurité, comme pour les médicaments, pourrait également être une solution efficace. Ils soulignent que ses mesures allant dans ce sens ont déjà été prises par l’État de Washington et du Colorado.

Enfin, les auteurs conseillent de limiter la promotion de ces produits. Ils mettent en avant que la publicité pour l’alcool et le tabac est associé à une augmentation de la consommation chez les jeunes. Aux États-Unis, des spots publicitaires vantent les bienfaits du cannabis thérapeutiques à la télévision.

Cependant, les auteurs sont conscients que les défis liés au cannabis seront difficiles à relever. Le principal obstacle réside sûrement dans le fait que chacun peut cultiver du cannabis.   

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité