Publicité

QUESTION D'ACTU

Rapport de l'OMS

Antibiorésistances : l'OMS sonne l'alerte

Les gouvernements n’ont pas engagé suffisamment d’actions pour lutter contre la résistance aux antibiotiques, selon l’OMS qui appelle à des mesures urgentes.

Antibiorésistances : l'OMS sonne l'alerte SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 02.05.2015 à 18h19
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est l’un des enjeux majeurs de notre époque. Les bactéries multirésistantes menacent les populations, fragilisent les systèmes de santé et mettent en échec la science. Et pourtant, la planète n’est absolument pas préparée à ce phénomène alarmant.

« Des bactéries de plus en plus difficiles à traiter »

L’Organisation Mondiale de la Santé lance un appel mondial. Un nouveau rapport intitulé Analyse mondiale de la situation dans les pays: réponse à la résistance aux antimicrobiens révèle que malgré toutes les activités en cours et les nombreux gouvernements qui se sont engagés à résoudre ce problème, il subsiste « des lacunes majeures au niveau des actions nécessaires », et ce, dans les toutes les régions du monde, peut-on lire dans un communiqué.

En effet, certaines mesures sont urgentes à mettre en place pour désamorcer la tendance. Il faut à tout prix « éviter l’usage à mauvais escient des antibiotiques » et « réduire la propagation de la résistance ».

« C’est le plus grand défi à relever aujourd’hui dans le domaine des maladies infectieuses, insiste ainsi Keiji Fukuda, Sous-Directeur général pour la sécurité sanitaire à l’OMS. Tous les types de micro organismes, dont de nombreux virus et parasites, deviennent résistants aux médicaments. Le développement de bactéries de plus en plus difficiles à traiter avec les antibiotiques est un problème particulièrement urgent. »

Une « ère post-antibiotiques »

Ce rapport a été publié un an après la sortie du tout premier rapport mondial sur l’ampleur de la résistance aux antimicrobiens. Ses auteurs avertissaient alors de l’avènement d’une « ère post-antibiotiques », caractérisée par une mutation des souches de virus et une résistance croissante des bactéries aux traitements contre des maladies telles que les infections sanguines, la pneumonie, la tuberculose, le paludisme et le VIH.

L’enquête rassemble les données de 133 pays. Elle évalue pour la première fois l’efficacité des actions gouvernementales contre la résistance aux antibiotiques. Et les résultats ne sont pas des plus rassurants. Seuls 34 pays ont un plan national complet pour lutter contre la bactério-résistance.

Vente sans ordonnance

Par ailleurs, « la vente d’antibiotiques et d’autres médicaments antimicrobiens sans ordonnance reste courante et de nombreux pays n’ont pas de guides thérapeutiques normalisés », ce qui accroît le risque de surconsommation des médicaments antibiotiques par le grand public et les professionnels de la médecine. Un phénomène accentué par des populations « peu sensibilisées au problème dans toutes les régions, beaucoup croyant encore que les antibiotiques sont efficaces contre les infections virales ».

« S’il y a de nombreux points encourageants, il faut en faire davantage pour combattre l’une des plus graves menaces pour la santé mondiale à notre époque », a conclu le Keiji Fukuda.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité