Publicité

QUESTION D'ACTU

Missions sur Mars

Voyager dans l’espace nuit au cerveau des cosmonautes

Les voyages dans l’espace entraîneraient une inflammation du cerveau et des troubles cognitifs irréversibles, selon une étude commandée par la Nasa.

Voyager dans l’espace nuit au cerveau des cosmonautes

  • Publié 02.05.2015 à 15h14
  • |
  • Mise à jour le 02.05.2015 à 16h49
  • |
  • |
  • |


La vie sur Mars n’est décidément pas pour demain… Les voyages dans l’espace affecteraient les capacités cognitives et feraient émerger de graves troubles neurologiques, selon une étude publiée dans la revue Science Advances et commandée par la NASA.

Radiations du cosmos

En cause : l'exposition aux radiations qui rayonnent dans le cosmos, et qui traverseront le corps des astronautes lors de longs voyages spatiaux. Ces radiations sont suspectées d’endommager le système nerveux central et d’entraîner des déficiences cognitives permanentes.

« Ce n'est pas une bonne nouvelle pour les astronautes qui effectueront un voyage de deux à trois ans aller-retour vers Mars », a commenté Charles Limoli, de l'Université de Californie à Irvine, principal auteur de l'étude. Ces travaux font en effet partie du programme de recherche de la Nasa sur les effets des séjours spatiaux prolongés sur les humains. Ils visent à préparer les futures missions habitées vers Mars

Inflammation dans le cerveau

L’expérience a été menée sur des souris, que les chercheurs ont soumises à des radiations de particules à haute énergie au Laboratoire national de Brookhaven (New York, nord-est). Ils ont pu constater que ces radiations provoquaient une inflammation dans le cerveau des rongeurs et perturbaient la transmission des signaux nerveux.

Les scanners ont ainsi révélé une altération du réseau de communications au sein du cerveau. Cette altération serait liée à une réduction de la structure des neurones et à une modification des synapses, qui relient les neurones entre eux. Ces changements structurels auraient réduit la capacité des cellules nerveuses à transmettre efficacement les signaux électrochimiques. Au cours de l’expérience, cela s’est traduit par une baisse des performances aux tests d'évaluation de la capacité d'apprentissage et de mémoriser.

Des séquelles à vie

Chez les astronautes, ces déficits cognitifs ne se manifesteraient pas avant plusieurs mois, expliquent les auteurs. Mais la durée d'une mission vers Mars serait suffisante pour que de ces symptômes apparaissent.

« La baisse des capacités de travail, les déficits de mémoire et des pertes de connaissance ainsi que les difficultés de concentration pendant des vols dans l'espace pourraient affecter des activités essentielles de la mission, expliquent les chercheurs. Ces radiations cosmiques pourraient altérer les capacités cognitives des astronautes pendant toute leur vie ». Une douloureux rappel à notre condition de terrien…

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité