Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude britannique

Un gel médicamenteux pour remplacer les comprimés

Des chercheurs britanniques ont mis au point un gel médicamenteux facile à ingurgiter, qui conserve, contrairement aux solutions buvables, tous les principes actifs thérapeutiques.

Un gel médicamenteux pour remplacer les comprimés Crédit : Université d'Huddersfield

  • Publié 28.04.2015 à 18h26
  • |
  • |
  • |
  • |


Vous ne prendrez plus vos comprimés de la même manière. Des chercheurs de l’université de l’Huddersfield, au Royaume-Uni, ont mis au point un gel médicamenteux à libération différée, adapté aux enfants et aux personnes âgées qui ont des difficultés à avaler pilules et comprimés.

Cette étude, dirigée par le Dr Alan Smith, spécialiste de la recherche pharmaceutique et biomédicale de l’université, a été publiée le 8 avril dernier, dans la revue International Journal of Pharmaceutics.

Les enfants et les seniors concernés

C’est pour répondre à une demande de plus en plus forte de médicaments adaptés, y compris pour la galénique, pour les patients pédiatriques et gériatriques, que les chercheurs britanniques ont mis au point ce gel. Des précédentes études, menées par Mohammed Mahdi, un étudiant d’Alan Smith, avaient déjà démontré, par une simulation, que le gel empêche la libération de l’ibuprofène dans le fluide gastrique.

En partant de ce constat, ils ont donc décidé de développer un gel médicamenteux liquide, conçu à partir de gomme de gellane, un polysaccharide naturel utilisé dans certaines préparations alimentaires, comme les desserts.
Constitué de particules microscopiques, ce gel peut être administré au patient avec une cuillère. Une fois arrivé dans l’estomac, il se solidifie au contact des acides qui y sont présents, pour éviter toute irritation, retardant ainsi la libération des molécules actives du médicament, qui sont inefficaces à ce stade de la digestion. Lorsque le gel solidifié passe par l’intestin, quelques heures après, l’ingrédient actif se libère et optimise les effets thérapeutiques.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Après le gel, le spray nasal ?

Après le gel médicamenteux, la même équipe de recherche a planché sur l’utilisation de la gomme de gellane dans le développement de nouveaux sprays  nasaux. Le nez, voie privilégiée pour les scientifiques dans la délivrance de médicaments, comporte des obstacles de taille. « La cavité nasale se protège et présente des défis pharmaceutiques », expliquent les chercheurs.

En ajoutant des polymères muco-adhésifs à la première formule, ils ont pu empêcher la libération du médicament directement dans le nez. La partie la plus difficile aura été de développer un gel fluide utilisable dans un spray nasal tout en gardant les capacités muco-adhésives.
Pour les chercheurs, ce gel offre donc « un immense potentiel pharmaceutique ».
Mais reste à savoir maintenant combien de temps il faudra attendre pour que le gel fasse effet, une fois ingéré ou inhalé.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité