Publicité

QUESTION D'ACTU

Pollution aux particules fines

Circulation alternée : le débat s'intensifie

Alors que Paris connaît un pic de pollution depuis plusieurs jours, la circulation alternée pourrait enfin être mise en place ce lundi. L'enjeu est de taille, car les particules fines ont un impact très nocif sur la santé. 

Circulation alternée : le débat s'intensifie Stephane Bisseuil/Francol/SIPA

  • Publié 21.03.2015 à 12h36
  • |
  • |
  • |
  • |


C'est un pic de pollution qui divise le gouvernement et la Mairie de Paris. Depuis mardi, la capitale française et sa région connaissent un épisode de pollution de l'air particulièrement violent: hier la concentration de particules fines présentes dans l'air avait dépassé le seuil d'alerte de 80 µg/met s'établissait à 97 µg/m3. Celles-ci sont notamment rejetées par le pot d'échappement des véhicules, particulièrement les diesels. 

Mais la maire de Paris, Anne Hidalgo, s'oppose à la ministre de l'écologie Ségolène Royal en ce qui concerne les mesures pour y faire face, et notamment sur le sujet de la circulation alternée.

Un enjeu de santé publique

Ce qui est pour le moment certain, c'est que les particules fines et la pollution de l'air sont des enjeux majeurs de santé publique, tant leurs conséquences peuvent être graves. L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime notamment que ces particules sont des « cancérogènes probables », et qu'elles peuvent être clairement mises en cause dans le cas du cancer du poumon. Une grande concentration de particules fines dans l'air pourrait avoir une part de responsabilité dans 19 000 à 40 000 décès, chaque année.  

Comme le rappelle par ailleurs Mme Hidalgo dans un entretien accordé au Parisien, la mauvaise qualité de l'air a un impact nocif dans d'autres pathlogies, notamment respiratoires. Les personnes asthmatiques ou souffrant de broncho-pneumathies chroniques peuvent par exemple voir leur état s'aggraver. Les enfants, ainsi que les personnes âgées sont aussi plus à risque de souffrir d'inconforts et de problèmes de santé liés aux particules. 

Renvoi de responsabilités

Face à la gravité de cette situation, Anne Hidalgo et Ségolène Royal n'ont cessé de se renvoyer la responsabilité. La circulation alternée, dispositif complexe qui consiste à ne faire rouler les jours impairs, dans Paris, que les véhicules dont l'immatriculation se termine par un chiffre impair, est favorisée par la Maire de la ville. 

Elle estime, dans les colonnes du Parisien, que cela réduirait, à un moment donné où la pollution est à son comble, le nombre de particules émises. Mais, problème :  la lourdeur du processus pour mettre en place cette mesure. La circulation alternée dépend en effet de l'approbation d'un comité d'experts et du gouvernement, ce qui nécessite souvent une longue concertation.

Anne Hidalgo souhaite donc que cette dispostion devienne automatique, dès que le pic de pollution se prolonge après trois jours (ou une journée si le seuil d'alerte de  80 µg/m3 est dépassé).

 


Transports gratuits

La circulation alternée est par ailleurs complexe à mettre en oeuvre : le principe est souvent peu accepté ou tout simplement mal compris par les automobilistes. Elle nécessite aussi la mise en place d'un dispositif policier important pour contrôler son application. Autant de raisons qui incitent le gouvernement, et la ministre de l'écologie, à la prudence. La circulation alternée ne devrait donc être mise en place lundi que si la pollution n'a pas reculé ce weekend.

Ségolène Royal préconise pour sa part la gratuité des transports en commun (ils le seront d'ailleurs ce weekend), pour inciter les usagers à laisser leur voiture. Autre axe favorisé par le gouvernement : de meilleures campagnes de sensibilisation et d'explications sur la ciruclation alternée... de la part de la Mairie!

Et pourquoi ne pas s'inspirer de ce qui se fait en province? Paris est loin d'être la seule métropole concernée par la pollution. Hier, Lyon et Strasbourg avait toutes deux dépassé le seuil d'alerte. Dans cette dernière ville, un plan anti-pollution spécifique a été mis en place rapidement, avec la promotion des transports publics, mais aussi l'abaissement de la limitation de vitesse à 70Km/h. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité