• CONTACT
Publicité


Les Symptômes

Ballonnement, flatulences et aérophagie : les aliments ne font pas tout le gaz

Ballonnement, flatulences et aérophagie : les aliments ne font pas tout le gaz

Le ballonnement, ou « météorisme abdominal », correspond à l’accumulation de gaz au niveau de l’estomac ou de l’intestin, ce qui se traduit par un gonflement du ventre. Ce gaz est lié, soit à une hyper-absorption, soit une hyperproduction.

Ballonnement, flatulences et aérophagie : les aliments ne font pas tout le gaz
© 123RF-Rui Santos
Publié le 17.03.2021

Ballonnement, flatulences et aérophagie : CAUSES

A quoi sont liés le ballonnement et les flatulences ?

En l'absence de maladie intestinale, les gaz qui circulent dans l'intestin ont deux origines : l'air que l'on « avale » en mangeant et les gaz produits par la digestion des aliments dans l’intestin par les bactéries.

Avaler de l’air au cours de l’alimentation est un phénomène normal qui peut cependant devenir excessif : c’est le cas, par exemple, quand on boit beaucoup de boissons gazeuses, quand on parle la bouche pleine, quand on mâche de la gomme... Une conduite pathologique peu survenir au cours de « l’aérophagie » (littéralement « manger de l’air ») : c’est un processus qui désigne la déglutition excessive d’une trop grande quantité d’air dans l’œsophage et l’estomac. L’aérophagie peut entraîner un ballonnement de l’estomac, des douleurs digestives, un hoquet et des éructations. Elle peut également provoquer des flatulences à cause de la grande quantité d’air avalé en mangeant ou en buvant.

La digestion des aliments est un processus complexe qui fait intervenir l’action des bactéries normalement présentes dans l’intestin et notamment dans le colon (flore intestinale ou « microbiote intestinal »). Celles-ci transforment les aliments en nutriments, plus faciles à assimiler, et cette transformation s’accompagne de la production de gaz.
Ce microbiote intestinal est un ensemble en équilibre qui regroupe des milliards de bactéries de différentes catégories. A l’état normal, la composition du microbiote est remarquablement stable pour un individu et une alimentation donnée. La composition et l’équilibre du microbiote peuvent cependant être modifiés en cas de changement de type d’alimentation, après prise d’un antibiotique ou au cours de certaines maladies, ce qui peut aboutir à une surproduction de gaz.
Les aliments riches en azote comme les haricots ou le choux, et tous les féculents, sont connus comme étant à l’origine d’une plus forte production de gaz intestinaux par les bactéries. La dégradation bactérienne des aliments sucrés, des fibres alimentaires et des protéines produit également beaucoup de gaz.
Certaines personnes souffrent d’un déficit en lactase qui ne leur permet pas de digérer le lactose (intolérance au lactose). Ce phénomène entraîne une fermentation intestinale plus importante en cas d’absorption de lait ce qui peut aboutir, outre le ballonnement et les flatulences, à des diarrhées.
La constipation figure aussi parmi les causes principales des flatulences et du ballonnement. Lors d’une constipation, l’accumulation des selles dans le gros intestin prolonge et accentue le processus de fermentation à l’origine de la production de plus de gaz.
Les maladies inflammatoires des intestins (Crohn, rectocolite hémorragique) peuvent s’accompagner de ballonnement et de flatulences. Elles sont liées autant au trouble de la motricité de l’intestin, qu’à la modification de la flore intestinale (« microbiote intestinale »), constante au cours de cette maladie.
La prise de certains médicaments peut être une cause de flatulences (antibiotiques,…).
Le tabagisme a été associé à des flatulences.
Enfin, le ballonnement et les flatulences sont des troubles qui touchent fréquemment les femmes pendant la grossesse du fait des contraintes que le développement de l’utérus fait subir aux intestins dans la cavité du ventre.

<< COMPRENDRE
CONSULTATION >>

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité