• CONTACT
Publicité


Les Symptômes

Vertige : la consultation est indispensable lorsqu’il est vrai

Vertige : la consultation est indispensable lorsqu’il est vrai

Le vertige est un trouble du système de l’équilibre qui donne une illusion de mouvement de l’environnement immédiat par rapport à la personne qui en est atteinte. Il doit être différencié des "sensations vertigineuses", moins bien structurées, et qui correspondent à d'autres causes.

 

Vertige : la consultation est indispensable lorsqu’il est vrai
© 123RF-artono9
Publié le 24.07.2020
Mots-clés :

Vertige : TRAITEMENT

Quel est le traitement d’un vertige vrai ?

Pendant la crise, des médicaments permettent de traiter les signes les plus désagréables. Le traitement de fond prescrit ensuite varie selon le type de vertiges. Il peut inclure un traitement médicamenteux, de la chirurgie ou une rééducation.
Au moment de la crise, le médecin peut prescrire différents médicaments, pour soulager le patient : essentiellement des « antiémétiques » contre les nausées et vomissements, mais aussi des anti-vertigineux et des sédatifs (calmants). Une hospitalisation peut être nécessaire si le vertige est très invalidant.
En dehors de la crise, un traitement est prescrit pour agir sur la cause des vertiges. En fonction du diagnostic porté, il peut être médicamenteux ou chirurgical.
Le traitement des vertiges paroxystiques bénins consiste en une manœuvre thérapeutique réalisée par l’oto-rhino-laryngologue, qui mobilise les débris otolithiques et les disperse (« manœuvre libératoire »).
L’évolution de la névrite vestibulaire est généralement favorable par compensation vestibulaire aidée par la rééducation, qui remplace le traitement médicamenteux dès que possible. La rééducation habitue le cerveau à compenser le dysfonctionnement du nerf touché, en utilisant davantage d’autres systèmes impliqués dans l’équilibre (vue, proprioception).
Dans la maladie de Ménière, le traitement médicamenteux prolongé est généralement efficace. L’insuffisance de réponse à un traitement médicamenteux peut conduire à un geste thérapeutique local (injection transtympanique) ou à un geste chirurgical (neurectomie, labyrinthectomie, décompression du sac endolymphatique).
En cas de neurinome du VIII, l’exérèse du neurinome par traitement chirurgical est la plus précoce possible, avant que la séparation du neurinome par rapport au nerf ne soit impossible.

<< CONSULTATION
PLUS D’INFOS >>

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité