Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude du CDC

Deux fois moins d'Américains victimes du tabagisme passif

Aux Etats-Unis, le nombre de non-fumeurs exposés au tabagisme passif a été divisé par 2 entre 1999 et 2012 selon le CDC. Mais 58 millions de personnes restent toujours affectés.

Deux fois moins d'Américains victimes du tabagisme passif RICHARD B. LEVINE/NEWSCOM/SIPA

  • Publié 04.02.2015 à 17h32
  • |
  • |
  • |
  • |


La lutte contre le tabagisme passif n'a pas de frontière. Bristol est devenue cette semaine la première ville du Royaume-Uni à interdire de fumer dans certains lieux publics extérieurs très fréquentés. Elle suit ainsi le modèle de New York, Toronto ou encore Honk Kong qui ont toutes déjà banni la cigarette dans leurs parcs. Paris, un peu à la traîne, expérimente la même mesure dans le parc Montsouris, tandis que le projet de loi de santé prévoit une interdiction de fumer en voiture en présence d'enfants de moins de 12 ans. Ces actions participent, tout comme l'interdiction de fumer dans les lieux publics (bars, restaurants, bureaux), à la lutte contre le tabagisme passif.

Et c'est un combat gagnant : le Centre américain de Contrôle et de Prévention des Maladie (CDC) a révélé mardi que le tabagisme passif a baissé de moitié depuis 2000 aux Etats-Unis. La prévalence du tabagisme passif chez les non-fumeurs est ainsi passée de 52,5 % pour les années 1999-2000 à 25,3 % pour 2011-2012. Ces chiffres ont été obtenus en testant la présence de cotinine, un marqueur de la nicotine dans le sang de non-fumeurs.

Une étude menée entre 1988 et 1991 avait même montré que 87,9 % des non-fumeurs avaient des niveaux mesurables de cotinine à l’époque. La baisse du tabagisme passif est donc assez spectaculaire aux Etats-Unis.

Des dommages « directs et irréversibles »

Les politiques publiques de lutte contre le tabagisme ont, en fait, été globalement efficaces dans les pays qui ont mis en œuvre les recommandations de l’OMS, comme le rappelle le rapport de l’Institut national du Cancer, intitulé « Les cancers en France 2014 - L’essentiel des faits et chiffres ». L'Angleterre, les Etats-Unis, le Canada ou encore l'Australie ont obtenu une chute drastique de la consommation de cigarettes, et donc du tabagisme passif. En France, après une diminution de la consommation à partir des années 1970, celle-ci a augmenté à nouveau à partir de 2005, en particulier chez les femmes et dans les classes socioéconomiques défavorisées, pour atteindre près de 30 % de fumeurs quotidiens (contre 18% en Angleterre et aux Etats-Unis).

Du côté du tabagisme passif, les dégâts sur la santé sont clairement démontrés. Une étude parue dans le European Heart Journal montrait en mars 2014 que chez un enfant, le tabagisme passif entraine un vieillissement de 3 ans des artères. Des dommages « directs et irréversibles », précisait alors le Dr Seana Gall, chercheur principal. Le tabagisme passif augmente également les grossesses à risques et la prévalence de fausses-couches et de grossesses extra-utérines, surtout qu’une femme sur deux est exposée.

58 millions d'Américains encore exposés

D’ailleurs le CDC pointe du doigt le fait que si le nombre de personnes touchées par le tabagisme a bien baissé, 58 millions d’Américains restent exposés. Tout le monde n’est pas logé à la même enseigne puisque les chiffres de la CDC montrent que près de la moitié des noirs Américains non-fumeurs sont exposés au tabagisme passif (contre moins d’un quart chez les blancs). De la même façon, 43 % des non-fumeurs vivant en dessous du seuil de pauvreté subissent les effets du tabac contre 21% pour ceux vivant au-dessus. Les enfants sont également très touchés : 2 enfants sur 5, et même 7 enfants noirs sur 10, sont exposés au tabagisme passif.

Depuis 1964, la CDC évalue à 2 500 000 le nombre de non-fumeurs américains étant décédés des suites de problèmes liés au tabagisme passif. Un rapport de l’OMS de 2009 rappelle que ce fléau  provoque environ 600 000 décès prématurés par an, d’innombrables maladies invalidantes et des pertes économiques annuelles qui se chiffrent en dizaines de milliards de dollars.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité