Publicité

QUESTION D'ACTU

Russie, Chine, Brésil...

L'amiante contamine toujours la planète

Des grandes nations continuent de produire et d’exporter de l’amiante. Elles le revendent en priorité aux pays à faibles revenus, selon une étude.

L'amiante contamine toujours la planète Simon Webster / Rex Fea/REX/SIPA

  • Publié 10.12.2014 à 16h58
  • |
  • |
  • |
  • |


La bataille contre l’amiante est loin d’être gagnée. A travers le monde, les pays continuent d’en produire et d’en exporter en quantité massive, selon une étude publiée dans la revue Annals of Global Health. Et cela ne devrait pas s’arrêter de sitôt.

Des situations hétérogènes
Les chercheurs retracent l’histoire de ce matériau toxique, utilisé dans l’industrie depuis une centaine d’années. A son apogée, en 1972, plus de 775 000 tonnes étaient utilisées aux Etats-Unis. Lorsque les risques sanitaires ont été révélés au grand public, une cinquantaine de pays ont progressivement mis en place des règlementations et des interdictions. L'inhalation des fibres d'amiante est à l'origine de l'asbestose, une fibrose pulmonaire mais aussi de nombreux cancers (broncho-pulmonaires, de la plèvre et des voies aérodigestives.)

Mais les législations ont mis du temps à produire leurs effets, et les situations restent très hétérogènes, selon les pays. Des grandes nations, comme l’Inde, les Etats-Unis ou le Canada, n’ont toujours pas officiellement interdit l’usage de l’amiante.


Capture d'écran Annal of Global Health

Les pays à faibles revenus, premiers consommateurs
« Malheureusement, alors que les pays développés bannissaient ou restreignaient l’usage de ce produit, les pays en voie de développement, eux, augmentaient leur consommation, expliquent les auteurs de l’étude. Des grands producteurs, comme la Russie, le Kazakhstan, la Chine et le Brésil continuent d’en fabriquer et d’en exporter à travers le monde, et en particulier vers les pays à faibles et moyens revenus, peu regardants sur les réglementations environnementales ».

Ainsi, l’Inde en produit de moins en moins, mais le pays a augmenté ses importations de manière spectaculaire. L’amiante est utilisée dans la fabrication de produits en amiante-ciment et des tuyaux et canalisations.


Capture d'écran Annal of Global Health

Stratégie marketing vs santé publique
Et pour justifier l’usage du matériau, malgré les scandales sanitaire à répétition, les Etats et l’industrie de l’amiante n’hésitent pas à évoquer des données sans aucun fondement scientifique, selon les auteurs de l’étude. « Ils suivent un modèle mis en place par l’industrie du tabac, qui consiste à embaucher des entreprises de relations publiques pour brouiller les messages scientifiques et sanitaires, et faire en sorte que le produit toxique puisse continuer à se vendre ».

Selon le site de statistiques Planetoscope, il se produit 80 kilos d'amiante dans le monde chaque seconde, soit 2,5 milliards de kilos par an. Les systèmes français et allemand consacrent chacun plus d’un milliard d’euros par année aux dépenses de réparation des maladies liées à l’amiante. Aux Etats-Unis, les demandes d’indemnisation pourraient atteindre 260 milliards de dollars.

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité