Publicité

QUESTION D'ACTU

Poison bénéfique

Cancer du sein : l'arsenic efficace dans la réduction de la mortalité

Une ville du Chili intoxiquée accidentellement à l'arsenic a vu son taux de mortalité lié au cancer du sein baisser de 50 %, selon une étude de l'Université de Berkeley.

Cancer du sein : l'arsenic efficace dans la réduction de la mortalité Fritz Gerard F./SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 31.10.2014 à 16h11
  • |
  • |
  • |
  • |


L’arsenic est un poison puissant, il est même surnommé « le poison des rois et le roi des poisons ». Il pourrait pourtant avoir des effets bénéfiques sur la santé. Une étude menée au Chili démontre ainsi qu'il existe un lien entre l’arsenic et une chute de 50 % des décès liés au cancer du sein. Selon les scientifiques de l’université de Californie à l'origine de l'étude, ces résultats sont « stupéfiants », et pourraient ouvrir la voie à de nouveaux traitements.

En 1958, Antofagasta – une ville du nord du Chili – choisit d’alimenter son réseau d’eau potable à partir d’une source géothermique originaire des Andes. Des années plus tard, on découvre que cette eau contient plus de 800 microgrammes d’arsenic par litre, un chiffre 80 fois plus élevé que les niveaux recommandés par l’OMS.
Un filtre à arsenic a finalement été installé en 1970, après que certains habitants ont commencé à montrer des symptômes dus à l’exposition. Etonnamment, au lieu d’observer une augmentation du taux de mortalité, les chercheurs ont découvert que les décès par cancer du sein avaient réduit de moitié durant la période correspondant à l’exposition à l’arsenic. Le taux de réduction atteignait même 70 % chez les moins de 60 ans.

Efficaces contre certaines leucémies

Comment expliquer ces résultats impressionnants ? Selon des chercheurs de l’Institut de Cancer de Stanford, les cellules de cancer du sein seraient sensibles et donc détruites par l’arsenic, alors que les cellules saines seraient davantage résistantes au poison.
Ce n'est pas la première fois que l'arsenic est utilisé dans la médecine. Hippocrate, le père de tous les médecins, l’utilise au Ve siècle avant J.-C. pour soigner les ulcères cutanés. Et plus près de nous, le trioxide d’arsenic a été approuvé en 2000 aux Etats-Unis, en tant que traitement efficace contre certains types de leucémies très rares.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité